De nouveaux visages prêts pour la séance d'essais libres à Rome

Rejoignez la Formula E

Connectez-vous ou créez votre compte Formula E

C'est simple, rapide et gratuit pour s'inscrire

Vous aurez accès à :

  • Helmet

    Nouvelles. Analyse. Caractéristiques exclusives

  • Schedule

    Réservation prioritaire. Tarification lève-tôt

  • Trophy

    Compétitions. Réductions. Expériences

  • Podium

    Prédire. Vote. Gagner

POUR CONTINUER LA LECTURE...

Vous devrez vous connecter ou créer un compte Formula E.

De nouveaux visages prêts pour la séance d'essais libres à Rome

Après le Rookie Test à Berlin, les écuries de Formule E auront une nouvelle occasion d'affronter de nouveaux visages lors du Championnat du monde ABB FIA de Formule E qui se tiendra à Rome les 15 et 16 juillet.

rome-pit-lane-preview-s8

Le test officiel des recrues de la saison 9 a eu lieu le lundi 24 avril après le week-end de course des manches 7 et 8 à Berlin, et nous avons vu de nombreux nouveaux pilotes essayer la Formule E et la GEN3 pour la toute première fois. Certaines de ces recrues seront de retour, sans aucun doute, et nous verrons de nouveaux visages lors des essais libres 0 vendredi, avant le double match de Rome.

Les équipes peuvent inscrire une personne qui a déjà essayé des machines de Formule E, mais elle ne doit pas figurer sur la liste des engagés de la saison 9 et ne doit pas avoir participé à une course de Formule E au cours de sa carrière auparavant. L'idée est de donner aux meilleurs jeunes talents la possibilité de courir au sommet du classement du sport automobile tout en goûtant à la Formule E et en ayant la possibilité d'impressionner des équipes potentielles dans les plus grandes séries de courses électriques au monde.

Les choix proposés par les équipes en matière de Formule E et de FIA seront dévoilés à l'approche de Rome. Envision Racing a déjà indiqué que Jack Aitken sera de nouveau au volant de la voiture après sa sortie à Berlin.

Qu'est-ce qui est considéré comme un débutant ?

Pour pouvoir participer à la session, les conducteurs doivent être titulaires d'une licence électronique complète ou d'une licence électronique réservée aux essais libres. Ils ne peuvent pas non plus avoir participé à un week-end de course de Formule E. Il n'y a donc aucune chance que vous puissiez vous qualifier pour la séance si vous avez déjà de l'expérience en course lors d'un précédent E-Prix, par exemple.

Ils devront également suivre une séance de formation spécifique sur la sécurité électrique, comprendre les caractéristiques de la Formule E entièrement électrique et connaître les règlements techniques et sportifs du championnat.

Parmi les différentes journées d'essais proposées aux équipes au cours de la saison, un maximum de deux des six jours officiels peuvent être réservés aux pilotes débutants. Ils ne peuvent participer qu'à deux journées de test officielles au maximum.

Pourquoi les conducteurs participent-ils ?

Pour ceux qui s'intéressent aux courses électriques et qui participent au plus grand championnat de course électrique au monde, c'est une occasion fantastique de l'essayer de première main. La grille de départ étant toujours pleine à craquer de talents, trouver une place peut s'avérer difficile. À tel point que les journalistes et les pilotes ont qualifié le plateau de Formule E de meilleur du sport automobile. Cependant, vous aurez plus de chances d'attirer l'attention des grands patrons si vous impressionnez lors du test.

Depuis le dernier test pour les recrues en 2020, plusieurs pilotes ont accédé à un siège de course à plein temps. Nick Cassidy d'Envision Racing, Sacha Fenestraz de Nissan, Jake Hughes de NEOM McLaren, Norman Nato de Nissan et Sergio Sette Camara de NIO 333 se sont tous qualifiés en tant que rookies la dernière fois et figurent désormais parmi les stars les plus brillantes de la grille de départ.

Que s'est-il passé la dernière fois que des débutants se sont lancés dans la GEN3 ?

Le champion de Formule 2 de la FIA Felipe Drugovich (Maserati MSG Racing) a réalisé le meilleur temps lors du Berlin Rookie Test, grâce à la pole position la plus rapide de Julius Baer du week-end de l'E-Prix SABIC de Berlin et à seulement deux dixièmes de seconde du meilleur temps réalisé en essais par Maximilian Guenther, au volant de la même voiture.

La course de l'après-midi s'est révélée plus rapide que celle du matin, Drugovic, Victor Martins (Nissan), Zane Maloney (Avalanche Andretti) et Luca Ghiotto (Nissan) ayant tous atteint le niveau de référence de Sheldon van der Linde dès la première séance.

Drugovic est le champion en titre de F2 et son tour de 1m05 509, réalisé vers la fin de la deuxième séance de trois heures de la journée, n'était que 0,208 s plus lent que le meilleur temps du week-end de l'E-Prix SABIC de Berlin réalisé par Maximilian Guenther, au volant de la même Maserati MSG Racing Tipo Folgore lors des essais libres 2. Le chrono a également battu n'importe quel set lors des manches 7 ou 8 proprement dites.

Martins, champion en titre de Formule 3 de la FIA, s'est retrouvé à un dixième de seconde de Drugovic au final. Le Rookie de l'année FIA et l'actuel pilote de F2 Maloney ont terminé troisièmes alors que le drapeau à damier était hissé.

LIRE LA SUITE : Van der Linde remporte la première séance du Berlin Rookie Test

L'ancien pilote de F2 Ghiotto a ajouté le quatrième meilleur temps de l'après-midi à son deuxième meilleur temps de la matinée, tandis que le pilote de réserve de la Scuderia Ferrari Robert Schwarzman et le réserviste de Mahindra Racing Jehan Daruvala ont complété les six premiers coureurs.