Rejoignez la Formula E

Connectez-vous ou créez votre compte Formula E

C'est simple, rapide et gratuit pour s'inscrire

Vous aurez accès à :

  • Helmet

    Nouvelles. Analyse. Caractéristiques exclusives

  • Schedule

    Réservation prioritaire. Tarification lève-tôt

  • Trophy

    Compétitions. Réductions. Expériences

  • Podium

    Prédire. Vote. Gagner

POUR CONTINUER LA LECTURE...

Vous devrez vous connecter ou créer un compte Formula E.

Polesitter Buemi : Vous commencez à vous remettre en question, c'est difficile »

Le jour où il fêtera sa 100e course, Sébastien Buemi d'Envision Racing a réussi à décrocher sa première pole position Julius Baer depuis l'E-Prix de New York 2019. Dans des scènes vraiment saines, le champion de la saison 2 a décrit cette pole comme la plus émouvante de son parcours en Formule E à ce jour.

Buemi Diriyah

« Je veux dire, à un moment donné, on commence à se poser des questions », explique Buemi après avoir repris le record du plus grand nombre de départs en première ligne en Formule E, soit 22, et égalé Jean-Eric Vergne de DS PENSKE pour le plus grand nombre de pole positions en carrière avec 15 points.

« Nous avons connu beaucoup de succès avec mon équipe précédente. Évidemment, c'était difficile à la fin, puis quand on perd la confiance et qu'on se fait poser des questions, c'est difficile. »

Buemi a quitté l'équipe Nissan l'année dernière, après avoir couru avec cette équipe depuis sa toute première course et celle de Formule E en 2014. Nissan, qui appartenait auparavant à Renault et était dirigée par l'équipe e.dams, rachetée par Nissan pendant la saison morte, a valu à Buemi de nombreux succès en quatre saisons, dont une couronne de champion lors de la saison 2. Cependant, les dernières campagnes n'ont pas apporté grand-chose au Suisse, et certains se demandent s'il se retrouvera un jour en tête de la grille.

« J'ai l'impression que cette année, je suis là pour prouver quelque chose. Je ne suis pas là pour autre chose. Je suis triste de la façon dont les choses se sont terminées l'année dernière. Mais au final, je suis heureuse. »

Pour le pilote suisse, sa dernière pole position à New York, lors de la saison 5, s'est également traduite par sa dernière victoire en tête du début à la fin. Pourrait-il faire de même dans le désert de Diriyah ?

« Je suis un peu ému, même s'il ne s'agit que de qualifications. Ce n'est qu'à cause des deux dernières saisons qu'elles ont été si difficiles, vous savez, qu'il est donc difficile de ne pas douter. Je l'ai toujours d'une manière ou d'une autre.

« Nous verrons ce qui se passera pendant la course. Je pense que nous y sommes restés tout le week-end jusqu'à présent. »

Bien qu'il n'ait jamais remporté de duel auparavant en qualifications avec ce format actuel, Buemi est certainement de retour et prêt à convertir ses trois points de bonus pour la pole position en 25 points supplémentaires pour une victoire en course.