L'histoire

L'histoire de la Formule E

Bienvenue dans l'histoire de la Formule E - du concept au sport à la croissance la plus rapide sur la planète.

On dit que toutes les bonnes idées naissent sur un coin de table. Le premier ordinateur, la toute première voiture MINI et, au soir du 03 mars 2011, l’idée d’une discipline de courses 100 % électriques sur circuits en ville a commencé par un simple brouillon sur le coin d’une table de restaurant.

En quelques mots dans un restaurant parisien, ce fut le début de ce qui allait devenir le premier championnat de monoplace international 100 % électrique au monde. Les débuts de la Formule E. Initié par le Président de la FIA, Jean Todt, et l’homme d’affaire espagnol, Alejandro Agag, ils ont tous les deux développé la série afin de démontrer le potentiel de la mobilité durable pour aider à créer un monde meilleur et plus propre.

Jaime Alguersuari passe devant le Stade National de Pékin lors de la toute première course de Formule E en 2014. 

Depuis ses débuts mondiaux sur le terrain du Parc Olympique de Pékin en 2014, Formule E est devenu une marque de divertissement d'envergure internationale avec le sport automobile à son cœur. Aujourd'hui, avec 11 équipes et 22 pilotes sur la grille de départ, le championnat est devenu une référence pour les meilleurs talents et équipes du sport automobile du monde.

L'ABB FIA Formula E Championship : une nouvelle ère pour les courses électriques

En janvier 2018, la Formule E a choisi le géant de la technologie et de la robotique ABB comme partenaire-titre du championnat, inaugurant ainsi une nouvelle ère pour les courses électriques sur circuit en ville soutenues par l'un des plus grands noms de l'électrification. Avec un total de neuf constructeurs à bord - des marques telles que Jaguar, Nissan, BMW, Audi, DS et Mahindra - la Formule E sert de plate-forme compétitive aux constructeurs automobiles d'envergure internationale et aux fournisseurs de services de mobilité pour tester et développer des technologies utiles pour la route. En faisant la course dans les rues, la série joue un rôle catalyseur en contribuant à l'amélioration de la conception de véhicules électriques et l'expérience de conduite des utilisateurs quotidiens de voiture de route dans le monde entier. S'appuyant maintenant sur cinq saisons de courses électriques sur circuit en ville, le championnat propose l'un des meilleurs calendriers sportifs au monde, avec 13 courses dans 12 des villes les plus progressistes du monde, réparties sur cinq continents.

 La Formule E se rend à Rome en prévision de la cérémonie inaugurale E-Prix 2018 de Rome.

La saison 2018/19 voit la toute nouvelle Gen2 faire ses débuts dans les rues de la ville pour la première fois. Avec une capacité de stockage d'énergie deux fois supérieure à celle de la voiture Gen1, les voitures Gen2 peuvent parcourir toute la distance de la course, rendant les échanges de voiture à mi-course une chose désormais inutiles. Cela démontre également les progrès réalisés en matière de mobilité 100 % électrique. Avec 250 kW de puissance, la Gen2 accélère de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes et passe à une vitesse maximale de 280 km/h. Avec des vitesses plus élevées et une puissance accrue signifie plus d'action sur la piste et une seule voiture par pilote : il y a tout à perdre.

La toute nouvelle et radicale Gen2 marque une nouvelle ère pour le championnat, qui entame sa cinquième saison en 2018/19.  

Bienvenue dans une nouvelle ère de discipline de course, la plus proche et la plus intense de la planète, où l’avenir de la mobilité et des courses au corps à corps se déroule dans les rues de votre ville. 

Nous sommes The Fiercely Driven. Nous sommes Formula E.

Le dernier échange de voiture : une nouvelle ère de formule e

Retour sur cinq années de Formule E, et un regard vers l'avenir.