08 mai 21

Da Costa donne tout au dernier moment et remporte une victoire magistrale dans l'E-Prix de Monaco.

Le champion en titre, Antonio Felix da Costa (DS TECHEETAH), réalise un parcours magistral dans les rues historiques de Monaco lors de la 7e manche du Championnat du monde 2020/21 de l'ABB FIA de Formule E.

Le champion en titre Antonio Felix da Costa (DS TECHEETAH) réalise un parcours magistral dans les rues historiques de Monaco lors de la 7e course du Championnat du monde de l'ABB FIA Formula E. Le Portugais a pris la tête à un demi-tour de l'arrivée, à la suite d'une série de changements de leader.

Mitch Evans (Jaguar Racing) a fait la course en tête pendant une bonne partie de l'épreuve, mais à mesure que le temps passait, l'énergie est devenue un problème de taille pour le Néo-zélandais. Da Costa et Robin Frijns (Envision Virgin Racing), lui-même en tête à certains moments, ont profité de l'occasion pour attaquer. 

Dans le dernier tour, le pilote DS a effectué « l'une des manœuvres les plus risquées de sa carrière en Formule E » avec un blocage au niveau de la Nouvelle Chicane, mais il a réussi à passer Evans. Frijns a suivi et arrache de justesse la deuxième place à Evans juste avant la ligne d'arrivée.

« Je savais que cette course allait être très difficile avec la gestion de l'énergie et nous avons adopté une stratégie parfaite, a déclaré da Costa. Vous avez vu le nombre changements en tête de la course ? Cela n'arrive dans aucune autre discipline de courses ! Ce fut le dépassement le plus risqué de ma carrière en Formule E. Je ne pensais pas que j'y arriverais, mais j'adore courir contre ces gras-là ; c'est vraiment dur et c'est toujours très réglo. »

Evans termine troisième au volant de la Jaguar la plus large de l'histoire du sport automobile, après les deux derniers tours sur le circuit de course automobile légendaire de Monaco, au cours desquels il a tenté de conserver un peu d'énergie utilisable tandis que le peloton était à ses trousses.

Jean-Eric Vergne (DS TECHEETAH) termine quatrième et peut avoir quelques regrets après avoir raté sa deuxième activation du MODE ATTAQUE. Vainqueur à Monaco lors de la saison 5, le Français s'est montré combatif et a regagné quatre places dans les trois derniers tours au cours desquels il a tenté de rattraper son erreur, remportant par la même occasion le point TAG Heuer du meilleur tour.

Ce résultat permet à Frijns de prendre la tête du classement des pilotes devant le précédent leader Nyck de Vries (Mercedes-EQ). Alors qu'on approche du milieu de la saison, la victoire de da Costa permet au pilote DS de revenir à moins de 10 points du leader du classement. Mercedes-EQ reste en tête du classement par équipes.

Le déroulement de la course...

Da Costa a pris un bon départ, tout comme Evans, qui a défié Frijns pour la deuxième place à St. Devote, mais le Néerlandais a tenu bon alors que le peloton très compact se dirigeait vers Massenet.

Dans la descente allant de la place du Casino, Mirabeau et l'épingle du Grand Hôtel, un gros accrochage est survenu dans le peloton. Avec trois rangées de voitures de front, la Porsche d'Andre Lotterer a percuté la Mahindra d'Alexander Sims et accroché Jake Dennis (BMW i Andretti Motorsport) dans la foulée. Le peloton a réussi à passer, mais les deux derniers pilotes se sont retrouvés dans le bas du classement.

Frijns s'est montré combattif dès le début derrière le leader da Costa et, au troisième tour, le pilote d'Envision Virgin Racing a déboité dans le virage 1 pour prendre la tête, un dépassement exemplaire après une bonne course du départ à l'arrivée.

Le Néerlandais a immédiatement creusé un écart suffisant pour aller activer son deuxième MODE ATTAQUE et revenir juste derrière le pilote DS, suffisamment près pour dépasser da Costa dans la chicane au milieu du 13ème tour.

Au 14e tour, Vergne a manqué la boucle d'activation du MODE ATTAQUE, ce qui lui a coûté deux places au pilote DS qui devait encore aller activer son MODE ATTAQUE et récupérer ses 35 kW de puissance supplémentaire. Dommage car Vergne harcelait le leader de la course, Frijns, et il était bien placé.

Au 15e tour, Frijns comptait 2,5 secondes d'avance sur da Costa, mais le champion en titre a réussi à réduire cette avance à moins d'une demi-seconde au 16e tour. Le Portugais s'est calé derrière Frijns pendant deux tours avant de déployer son FANBOOST - un bonus de 15 kW - au moment idéal pour de passer le Néerlandais et prendre la tête de la course dans le tunnel.

Depuis sa troisième place, Evans (Jaguar) surveillait de près ce qui se passait devant. Au 18ème tour, il a saisi sa chance et a dépassé Frijns pour prendre la seconde place à St. Devote avant de doubler da Costa de façon spectaculaire à Beau Rivage et prendre la tête de la course, ce qui est une sacrée remontée.

Lors de ce même tour, la voiture de sécurité MINI Electric Pacesetter a été obligée d'intervenir après que René Rast (Audi Sport ABT Schaeffler) ait heurté les barrières à la sortie du virage 1, déclenchant un sprint frénétique de six minutes plus un tour.

Evans menait devant da Costa, Frijns, Guenther, Vergne, Rowland, Cassidy, Bird, di Grassi et Lynn, même si Vergne (DS) a fait une seconde tentative pour aller activer son dernier MODE ATTAQUE, ce qui a relégué temporairement le double champion à la huitième place.

Le Français s'est rapidement débarrassé de Cassidy et Rowland pour reprendre la cinquième place à moins de deux dernières minutes et un tour de la fin, puis a gardé les yeux fixés sur la BMW de Guenther. À la sortie du tunnel, Vergne a laissé l'Allemand sur le place et il s'est calé en quatrième position.

Dans les deux derniers tours, Evans a appelé son ingénieur par radio dans un état de panique, car il se rendait bien compte qu'il était très juste au niveau de l'énergie et qu'il devrait se mettre sur la défensive. Le Néo-zélandais a zigzagué tant qu'il a pu au volant de sa Jaguar, mais cela n'a pas suffi. Da Costa a saisi l'occasion pour attaquer dans la chicane et a doublé sans état d'âme, freins bloqués. 

Le pilote DS termine en tête du peloton, tandis que Frijns a profité de la situation d'Evans pour lui ravir la deuxième place sur la ligne. Le pilote Jaguar s'est défendu avec courage et termine troisième devant Vergne, Guenther, Rowland, Bird, Cassidy, Lotterer et Lynn.

Après tout cela, les six premiers terminent miraculeusement dans le même ordre qu'au départ !

Pour tout savoir sur l'E-Prix de Monaco et découvrir les résultats complets des séances et les classements, consultez fiaformulae.com/live.