Bird renoue avec la victoire à domicile en remportant la deuxième manche de l'E-Prix de New York

Après un samedi difficile, Sam Bird (Jaguar Racing) vit un véritable conte de fée à New York lors de la 2e manche de l'E-Prix ABB de New York où il domine la course de bout en bout et remporte une victoire écrasante qui le propulse en tête du classement des pilotes.

Après avoir décroché la pole position pour la 11e course du Championnat du monde 2020/21 de l'ABB FIA Formula E à New York, Sam Bird enchaîne en remportant une victoire éclatante sur le difficile circuit de Brooklyn, récompensant ainsi les efforts de l'équipe Jaguar Racing après un samedi difficile au cours duquel elle a dû reconstruire entièrement sa voiture.

Cette victoire permet à Bird de prendre la tête du classement des pilotes avec 81 points, alors que les deux prochaines courses entièrement électriques se dérouleront à Londres, à domicile pour le pilote britannique. De l'autre côté du garage Jaguar, l'équipe a dû faire une croix sur un doublé potentiel, la voiture d'Evans ayant été gravement endommagée alors qu'il tentait de défendre sa deuxième place.

La mauvaise fortune d'Evans a permis à Nick Cassidy d'Envision Virgin Racing de monter sur la deuxième marche du podium, le néo-zélandais terminant ainsi le week-end à New York en beauté après sa troisième place de samedi.

La troisième place revient à Antonio Felix da Costa de DS TECHEETAH. Parti en septième position, le champion en titre réussit à remonter et à marquer des points essentiels à la défense de son titre à l'approche des quatre dernières courses de la saison.

Comme cela s'est déroulé

Sous un ciel gris, Bird a pris l'avantage sur le peloton dans le premier virage, et a continué à accentuer son avance dans les premiers virages complexes à négocier. Derrière le Britannique, son coéquipier Evans (Jaguar) a connu un départ difficile sur le côté sale de la piste : il a bloqué ses freins dans le premier virage alors qu'il tentait de repousser les attaques de son compatriote Cassidy.

Après ses problèmes techniques lors des qualifications, la journée de Vergne est allée de mal en pis. La DS Techeetah du Français a raté son départ et s'est retrouvée immobilisée sur la grille, ce qui a entraîné le déploiement de la Mini, la voiture de sécurité.

Une fois le drapeau vert brandi au troisième tour, Bird n'a pas perdu de temps et s'est immédiatement efforcé de creuser l'écart avec Evans.

Après avoir perdu une place à la suite d'une manœuvre audacieuse d'Andre Lotterer (Porsche TAG Heuer) pour la 7e place, Alexander Sims (Mahindra Racing) a été le premier pilote à plonger à l'extérieur dans l'épingle du virage 10 pour aller activer son premier MODE ATTAQUE et bénéficier des 35 kW d'énergie supplémentaire. 

Parti à la 19e place, Jake Dennis a peu à peu remonté le peloton pour se retrouver juste à l'extérieur du top 10. Cependant, la progression du pilote BMW i Andretti Motorsport a été stoppée lorsqu'il a accroché l'arrière de la voiture du leader du championnat, Edoardo Mortara (ROKiT Venturi Racing), au 7e tour, ce qui a fait perdre des places précieuses au pilote italo-suisse.

Au 8e tour, les deux Jaguar, légèrement en retrait, ont toutes deux foncé vers la zone d'activation du MODE ATTAQUE. Bird a réussi à conserver son avance, mais Evans a été dépassé par Cassidy qui s'est emparé de la deuxième place. Avec 35 kW de puissance supplémentaire à sa disposition, Evans s'est rapidement attaqué à son compatriote qu'il a doublé sans problème. 

Après 15 minutes de course, Bird semblait avoir le contrôle de la situation en tête, creusant un écart de près d'une seconde sur Evans et Cassidy qui ne le lâchait pas d'une semelle.

Quelques tours plus tard, Bird et Cassidy ont tous deux été activer leur MODE ATTAQUE. Dans une stratégie parfaitement chorégraphiée, Evans a laissé son coéquipier revenir pour tenir Cassidy à distance, Evans faisant office de barrage mobile, ce qui a permis à Bird de creuser un écart de près de deux secondes.

Profitant de sa puissance supplémentaire, Cassidy, le pilote débutant d'Envision Virgin Racing, a réussi à passer Evans par l'extérieur pour s'emparer de la seconde place avant de freiner dans le virage 6. Après cette place perdue, Evans a été activer son deuxième et dernier MODE ATTAQUE pour tenter de revenir sur Cassidy.

Evans a choisi le moment idéal pour activer son MODE ATTAQUE et a signé le tour le plus rapide qui lui a permis de remonter à la hauteur de Cassidy et de prendre l'intérieur pour s'emparer de la seconde place dans l'épingle à cheveux du virage 10. Derrière les deux pilotes de tête, le champion en titre Da Costa, s'est furtivement frayé un chemin dans le peloton et s'est rapproché de Cassidy pour tenter de s'emparer de la troisième place.

Rivaux depuis les débuts de la Formule E, Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) a accroché Sébastien Buemi (Nissan e.dams) au virage 6. Cette manœuvre osée n'a pas échappé à l'œil attentif de la FIA et le Brésilien a écopé d'une pénalité de 10 secondes.

Au 25e tour, Bird continuait à accentuer à creuser l'écart et comptait plus de 2,5 secondes d'avance sur son coéquipier, tandis que la riposte s'organisait derrière le leader.

Au 27e tour, da Costa a activé son FANBOOST et tenté une manœuvre, mais il s'est retrouvé dans la partie poussiéreuse du circuit, ce qui a permis à Cassidy de conserver sa place grâce à une défense audacieuse. Cependant, le pilote néo-zélandais semblait consommer trop d'énergie, ce qui a conduit l'équipe de da Costa à encourager le pilote portugais à poursuivre son attaque.

Avec tout le peloton à ses trousses, Evans subissait désormais la pression non seulement de Cassidy et da Costa, mais également des deux pilotes Porsche Pascal Wehrlein et Lotterer. Alors qu'il essayait de contenir le peloton, le néo-zélandais a heurté le mur à l'extérieur du virage 4, ce qui a sérieusement endommagé sa suspension arrière gauche, et l'a immédiatement relégué de la deuxième à la quatrième place, bien qu'il ait relativement bien réussi à garder le contrôle du peloton.

Suite à l'erreur d'Evans, Cassidy s'est retrouvé en deuxième position et a dû subir la pression de da Costa, troisième, alors que le pilote expérimenté tentait d'obliger le pilote débutant à surconsommer son énergie utilisable dans les phases finales.

L'arrière de la voiture d'Evans ayant subi trop de dégâts, il a été doublé de tous les côtés dans le dernier tour. Il a réussi cependant à franchir la ligne tant bien que mal en 13e position.

Avec cette hécatombe derrière lui, Bird franchit la ligne d'arrivée avec une avance confortable de 4 secondes, extrêmement heureux de « ramener la coupe à la maison ». Il a félicité l'équipe qui a su rebondir après une course difficile samedi.

Avec sa deuxième victoire de la saison 2020/21, Bird prend la tête du classement des pilotes avant la course à domicile à Londres.

Derrière Bird, le pilote débutant Cassidy termine le week-end en beauté en montant une nouvelle fois sur le podium à New York. Da Costa signe la troisième place et le meilleur tour TAG Heuer, ce qui lui permet d'empocher des points essentiels pour défendre son titre et de remonter à la deuxième place au classement des pilotes.

Les deux prochaines courses du championnat du monde 2020/21 de l'ABB FIA Formula E, les courses 12 et 13, auront lieu dans deux semaine avec la double affiche de l'E-Prix Heineken de Londres les 24 et 25 juillet.

Revivez tous les meilleurs moments d'une double affiche passionnante à New York sur le Live Hub.