10 juil. 21

Max Guenther fait tout ce qu'il faut et remporte la 10e course du championnat et 1e manche de l'E-Prix ABB de New York

Maximilian Guenther réalise une course parfaite et remporter sa troisième victoire dans le championnat du monde de l'ABB FIA Formula E lors de la 1e manche de l'E-Prix ABB de New York, devant Jean-Eric Vergne (DS TECHEETAH) et Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) - une victoire à domicile pour l'équipe BMW i Andretti Motorsport.

Maximilian Guenther (BMW i Andretti Motorsport), réalise une course parfaite lors de la 1e manche de l'E-Prix ABB de New York. Il s'impose dans les rues de Brooklyn et remporte la course à domicile pour l'équipe BMW i Andretti Motorsport devant Jean-Eric Vergne (DS TECHEETAH) et Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler).

Parti en quatrième position sur la grille de départ, l'Allemand a fait preuve de maturité pour se hisser en tête de la course, alors que Vergne est passé en force dans l'épingle à cheveux pour doubler Nick Cassidy (Envision Virgin Racing), parti en pole position et leader de la course à cinq minutes de l'arrivée. Guenther a profité de ses 1 % d'énergie supplémentaire utilisable en plus par rapport à Vergne, ce qui lui a permis de devancer le Français qui a dû se contenter de la deuxième place.

Di Grassi remonte de la septième pour terminer à la troisième place. Cassidy finit quatrième, son coéquipier Robin Frijns prend la cinquième place.

Viennent ensuite les deux pilotes Nissan e.dams, Sébastien Buemi et Oliver Rowland, suivis de près par Andre Lotterer (Porsche) en huitième position. Après une sortie de piste lors de la première séance d'essais et une course folle lors les qualifications, Sam Bird (Jaguar Racing) réussit à marquer des points et se classe neuvième, en plus de remporter le meilleur tour TAG Heuer. René Rast (Audi Sport ABT Schaeffler) complète le top 10.

Ces résultats permettent à Frijns de revenir à égalité avec Edo Mortara (ROKiT Venturi Racing) en tête du classement des pilotes. Avec ce résultat, la saison 7 compte neuf vainqueurs en dix courses jusqu'à présent. Frijns rejoint Edo Mortara (ROKiT Venturi Racing) en tête du classement des pilotes, tandis que Vergne se hisse à la troisième place avant la 11e manche qui se déroulera dans la « grosse pomme » demain (11 juillet) à partir de 13h30 heure locale.

Comme cela s'est déroulé

Parti en Pole position, Cassidy a pris un départ extrêmement rapide pour tenter de conserver son avance sur Vergne et Lynn, mais il n'avait pas besoin de s'inquiéter de la Mahindra de Lynn, qui s'est bloquée et a débordée du virage 1, ce qui l'a fait rétrograder en cinquième position. Buemi et Guenther en ont profité pour prendre les troisième et quatrième places respectivement. 

Après cinq tours, le pilote néo-zélandais avait creusé un écart d'une seconde en tête de la course, les 15 premiers pilotes étant séparés de 10 secondes.

Après cette erreur au premier tour, Lynn (Mahindra) a décidé d'aller activer son premier MODE ATTAQUE très tôt dans la course, mais il a été contraint de ralentir pour éviter le contact avec di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) et Wehrlein (Porsche), respectivement cinquième et sixième.

Le Britannique est revenu à la sixième place en doublant Wehrlein. Vergne (deuxième), Buemi (troisième), Guenther (quatrième) et di Grassi (cinquième) ont tous activé parfaitement leurs premiers 35 kW, sans perdre de temps dans la boucle d'activation.

Le leader Cassidy a été le dernier des pilotes de tête à aller activer son premier MODE ATTAQUE au 7e tour, et il a réussi à conserver la première place. À un quart d'heure de l'arrivée, le classement était le suivant : Cassidy en tête devant Vergne, suivi de Buemi, Guenther, di Grassi, Wehrlein, Lynn, Rowland, Frijns et Sims.

Au 10e tour, Lynn avait de quoi être frustré quand Wehrlein a heurté l'arrière de sa Mahindra en allant activer son deuxième MODE ATTAQUE obligatoire dans l'épingle à cheveux de Manhattan. Cette manœuvre maladroite de l'Allemand a mis fin à sa course prématurément, et Lynn s'est fait doubler par Oliver Rowland de Nissan e.dams.

Certains des prétendants au titre actuels ont eu du mal à progresser. Edoardo Mortara (ROKiT Venturi Racing) était bloqué en 21e position, Stoffel Vandoorne (Mercedes-EQ) occupait la 18e place et Rene Rast (Audi Sport ABT Schaeffler) la 17 place. Sam Bird, quant à lui, a réussi à remonter de la 20e à la 13e place, tandis que son coéquipier Mitch Evans a été contraint à l'abandon en raison d'un problème technique.

À 22 minutes plus un tour de la fin de la course, les neuf premiers pilotes avaient déjà activé leurs deux MODE ATTAQUE de 35 kW, ce qui laissait présager une lutte sans merci jusqu'à la ligne d'arrivée. Vergne semblait vouloir en découdre avec le leader Cassidy, les deux pilotes augmentant leur avance sur leurs poursuivants, Guenther, di Grassi, Frijns et Rowland qui a doublé son coéquipier Buemi (Nissan e.dams) en sixième position bien qu'il soit parti trois places derrière le Suisse.

Dans les 15 dernières minutes, le petit avantage énergétique de Guenther a commencé à jouer en sa faveur. Gunther, troisième, avait conservé un ou deux pour cent d'énergie utilisable de plus que les pilotes de tête, ce qui lui a permis de rattraper la DS de Vergne. Moins d'une seconde et demie séparaient désormais les trois premiers.

Pendant ce temps, Jake Dennis (BMW i Andretti Motorsport), parti en 15e position, est à peine parvenu à rentrer dans les points que sa voiture a lâché. Déception pour le Britannique qui semblait tout prêt d'empocher des points grâce à son style offensif. Bird en a profité, après être remonté du fond du classement suite à la remise sur pied rapide de sa i-TYPE 5 qui a suivi la deuxième séance d'essais.

Dans les derniers instants de la course, Cassidy semblait gérer parfaitement les choses, contenant Vergne tout prêt et Guenther qui défendait sa troisième place face à un di Grassi fougueux. Le quatuor de tête a ainsi creusé l'écart sur le reste du peloton.

Vergne a utilisé son FANBOOST en temps opportun pour placer sa DS à bonne distance pour attaque Cassidy. Comme le pilote Virgin avait moins d'énergie disponible, Vergne a saisi sa chance et attaqué Cassidy dans l'épingle à cheveux.

Le Français a réussi son dépassement, mais il a fait surchauffé ses pneus dans la zone de freinage, et Guenther en a profité pour prendre la tête de la course à cinq minutes de la fin. Vergne termine deuxième, tandis que di Grassi réussit à voler la troisième place à Cassidy.

Au cours des cinq dernières minutes plus un tour, Guenther a parfaitement géré les choses, et les positions n'ont pas bougé pour les quatre premiers. Frijns, Buemi, Rowland, Lotterer, Bird et Rast complètent le top 10.

Suivez tous les faits marquants, les calendriers, les anecdotes et les résultats de l'E-Prix ABB 2021 de New York