27 févr. 21

Sam Bird de Jaguar Racing remporte la deuxième manche à Diriyah

Sam Bird décroche sa première victoire avec Jaguar Racing lors de la deuxième manche de la double course de Diriyah qui marque le début de la saison. Il devance Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et Jean-Eric Vergne (DS TECHEETAH) qui termine troisième.

Sam Bird (Jaguar Racing) a pris le dessus sur Robin Frijns (Envision Virgin Racing) - son ancien coéquipier - alors que les deux hommes se sont livrés à une longue bataille sous les projecteurs. Alors qu'il ne restait que cinq minutes de course, un drapeau rouge a mis fin prématurément à l'épreuve, confirmant la victoire du Britannique. Frijns prend la deuxième place et Jean-Eric Vergne de DS TECHEETAH se classe troisième.

Frijns a pris un bon départ et repoussé les assauts de Sette Camara dans le virage 1. Bird a immédiatement attaqué le pilote de DRAGON / PENSKE AUTOSPORT avec une belle manœuvre par l'intérieur du virage 2 pour s'emparer de la deuxième place.

Plus loin dans le peloton, Antonio Felix da Costa a fait une belle remontée avec Nico Mueller et Sébastien Buemi. Il a dépassé les Nissan e.dams pour prendre la huitième place, tandis que le coéquipier du pilote portugais DS TECHEETAH occupait la septième place à la poursuite de Mueller.

Après cinq minutes de course, Bird attendait son heure derrière Frijns, tandis que Sette Camara, Oliver Turvey (NIO 333), Mueller, Tom Blomqvist (NIO 333), Vergne, Da Costa, Buemi et Nick Cassidy (Envision Virgin Racing) complétaient le top 10.

Au 5e tour, Vergne a profité d'une erreur de Blomqvist pour s'emparer de la sixième place. Un tour plus tard, le Britannique a rétrogradé à la huitième place, doublé par le champion en titre. Pendant ce temps, la bataille faisait rage entre Buemi et Cassidy pour la neuvième place. Le Suisse a finalement pris le dessus avec un dépassement dans les règles de l'art au 18e tour qui lui a permis de partir à la poursuite de Blomqvist.

Les deux hommes de tête comptaient deux secondes d'avance sur Sette Camara en troisième position, tandis que Turvey occupait la quatrième place, et s'efforçait de contenir les attaques de Mueller. Pendant ce temps, les deux DS TECHEETAH ont fait une course d'équipe : le Français est allé chercher le MODE ATTAQUE, et son coéquipier a fait de même.

Mueller a été le premier à succomber à Vergne au 10e tour et le double champion de Formule E a poursuivi son attaque. Turvey est tombé peu après, ce qui a permis au pilote DS de remonter en quatrième position - devenant ainsi le pilote le plus rapide sur la piste.

Frijns a été le suivant à aller chercher sa première activation obligatoire du MODE ATTAQUE et, surtout, il a réussi à tenir Sette Camara à distance pour rester en contact avec Bird (Jaguar) désormais leader de la course qui n'avait pas encore utilisé le premier boost de puissance supplémentaire de 35 kW du MODE ATTAQUE et devait encore sortir de la trajectoire pour aller le récupérer.

Le Néerlandais s'est attaqué à Bird pour dépasser le Britannique dans le virage 18, alors que la Jaguar allait chercher le MODE ATTAQUE. Mais cela n'a pas du tout fonctionné pour le pilote expérimenté de Formule E, puisque Bird a également perdu temporairement la troisième place au profit de Sette Camara, ce qui a permis à Frijns de creuser un écart de deux secondes au 14e tour.

A mi-course, la charge de Vergne s'est poursuivie avec un autre dépassement dans les règles de l'art, cette fois au détriment de Sette Camara, juste au moment où la Porsche de Pascal Wehrlein a percuté la voiture de Jake Dennis (BMW i Andretti Motorsport), ce qui a entraîné une neutralisation de la course sous drapeaux jaunes, les voitures étant obligées de rouler à 50 km/h jusqu'à ce que le circuit soit dégagé.

Bird était parvenu à dépasser Frijns pour prendre la tête de la course juste avant cette neutralisation sous drapeaux jaunes alors que le pilote Virgin allait chercher son deuxième MODE ATTAQUE, mais une fois de plus, ce dernier a réussi à remonter même si à la radio, il ne cessait de dire à son équipe qu'il consommait trop d'énergie.

À 17 minutes plus un tour de la fin, Bird a essayé de lui rendre la pareille et, alors que le leader devait passer en mode défensif, les deux DS TECHEETAH sont entrées en jeu, avec Da Costa désormais troisième devant Vergne quatrième.

Au 22e tour, Bird a effectué cette manœuvre dans le virage 18, tandis que les deux DS se sont affrontées dans le virage 21. Vergne a pris le dessus et s'est emparé de la troisième place, mais après ce différend, les deux voitures noires et or accusaient 2,2 secondes de retard sur les deux hommes de tête.

Deux tours plus tard, Bird comptait 0,8 seconde d'avance sur Frijns et il est parvenu à conserver cet avantage grâce à sa deuxième activation du MODE ATTAQUE. Un drapeau rouge a finalement mis fin à la course à la suite d'une collision entre Guenther et Evans, ce qui a permis à Bird de décrocher la victoire devant Frijns, Vergne, Da Costa, Cassidy, Sette Camara, Mueller, Turvey, Oliver Rowland (Nissan e.dams), et le pilote allemand Rast (Audi Sport ABT Schaeffler) qui signe également son deuxième meilleur tour TAG Heuer consécutif.

« J'étais un peu ému dans la voiture, a déclaré Bird. C'était un grand changement et une étape importante pour moi de m'éloigner de ce qui était ma famille chez Envision Virgin Racing pour rejoindre Jaguar Racing, mais ils m'ont accueilli à bras ouverts et je suis heureux de décrocher cette victoire.

Tout l'enjeu des deux premières manches était de venir ici et de marquer un nombre correct de points et si vous m'aviez dit que je repartirais avec 25 points, je ne l'aurais pas cru. Robin est très respectueux et c'est un plaisir de courir contre lui, c'est exactement ce que l'on attend d'un pilote de son niveau. C'était vraiment, vraiment bien. »

Bird a remporté sa dernière victoire en Formule E il y a 11 courses, lorsque le championnat est venu pour la dernière fois à Diriyah. Avec ce résultat, le Britannique poursuit sa série unique d'une victoire par saison à ce jour. Cela le place également à égalité avec Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) en deuxième position sur le tableau des vainqueurs de tous les temps avec 10 victoires.

Comme les pilotes Mercedes-EQ et ROKiT Venturi Racing n'ont pas participé aux qualifications pour remédier à un problème de freinage, Nyck de Vries, son coéquipier Stoffel Vandoorne et Norman Nato de Venturi ont donc été contraints de prendre le départ en queue de peloton.

Le Néerlandais n'est pas parvenu à marquer de points pendant cette course mais, après ses exploits réalisés dans la première manche, il quitte Diriyah en tête du championnat des pilotes juste devant Bird et Frijns. Quant à l'équipe Jaguar, elle est en tête du classement par équipes, devant Mercedes et Virgin.

Le Championnat du Monde de l'ABB FIA Formula E 2020/21 prendra la direction de Rome le 10 avril pour la troisième manche de la saison 7.

Consultez le classement complet et tous les détails de la double course de l'E-Prix de Diriyah sur le Live Hub