26 févr. 21

Nyck de Vries storms to maiden win Formula E's first night race; the season-opening 2021 Diriyah E-Prix 

Nyck de Vries strode to victory in Formula E's first ever night race, and the series' opening race as an FIA World Championship, as the Mercedes-EQ driver completed a clean sweep; topping every session in Round 1 on his way to a maiden Formula E win.

Nyck de Vries (Mercedes-EQ) remporte sa première victoire en Formule E lors de la première manche de la saison 7. Il s'impose dans la course nocturne de Diriyah, devançant Edo Mortara (ROKiT Venturi Racing) de près de quatre secondes et Mitch Evans (Jaguar Racing) dans la première course de la discipline en tant que Championnat du Monde de la FIA.

Le Néerlandais Nick de Vries signe une victoire éclatante, gérant parfaitement les périodes de neutralisation de la course sous drapeaux jaunes et la pression de l'arrière ; il termine avec quatre secondes d'avance sur le peloton.

De Vries a pris un bon départ, contrant les attaques de Wehrlein et de Rast (Audi) en prise avec son compatriote pour la deuxième place dans le virage n°1. Le pilote Porsche a mal négocié sa sortie de virage et de Vries en a profité pour creuser rapidement l'écart avec le peloton : à la fin du premier tour, il avait déjà 1,2 seconde d'avance.

Le groupe de tête a poursuivi sur sa lancée avec de Vries en tête, suivi de Wehrlein, Rast, Mortara, Evans et Alex Lynn (Mahindra Racing) dans le top six, tandis que Sam Bird, le nouveau venu chez Jaguar, a fait parler son expérience en devançant Maximilian Guenther (BMW i Andretti Motorsport) dans la chicane pour s'emparer de la septième place.

Rast s'est montré offensif au début et a mis la pression sur Wehrlein juste devant lui en deuxième position. De Vries a contré la pression venue de l'arrière en imposant le rythme de la course, même si on lui a reproché de surconsommer de l'énergie en maintenant cet écart d'une seconde.

Une bataille acharnée a opposé Evans (5e), Lynn (6e), Bird (7e) et Guenther (8e), alors qu'une 1,5 seconde seulement séparait les quatre pilotes. Au huitième tour, Bird a pu regagner du terrain en dépassant le pilote de Mahindra juste devant lui et il est parti à la poursuite de son coéquipier.

Alors que l'on approchait la demi-heure de course, l'ingénieur de Rast a laissé toute latitude à l'Allemand pour attaquer Wehrlein et s'emparer de la deuxième place. Le champion de DTM a tenté une manœuvre osée pour dépasser la Porsche par l'extérieur dans la chicane. Wehrlein est immédiatement allé chercher le MODE ATTAQUE pour tenter de contrer l'attaque, suivi de De Vries qui avait déjà été chercher ses premiers 35 kW de puissance supplémentaire plus tôt dans la course.

Rast a tenu tête à de Vries malgré le fait que la Mercedes-EQ soit en MODE ATTAQUE, le pilote Audi ayant choisi d'utiliser les 235 kW au 14e tour. Mortara a également déployé toute sa puissance, et après être remonté en cinquième position, il s'est débarrassé de Wehrlein et d'Evans dans la chicane lors d'un double dépassement incroyable, les trois voitures étant de front.

Au 16e tour, un petit accrochage a eu lieu entre Bird et Lynn aux prises pour la sixième place. La Mahindra a été sérieusement endommagée et la voiture de sécurité BMW i a dû neutraliser la course à mi-parcours alors que les dix premières places étaient occupées par de Vries, Rast, Mortara, Evans, Wehrlein, Guenther, Oliver Rowland (Nissan e.dams), Andre Lotterer (Porsche), Alexander Sims (Mahindra Racing) et Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) qui était remonté de six places.

À moins de 15 minutes plus un tour de la fin, la course a repris et de Vries a aussitôt frappé un grand coup pour prendre une avance de 1,7 seconde sur ses poursuivants.

À 12 minutes et un tour de la fin de la course, Guenther a mal négocié le virage 2, sa BMW est partie en travers et a heurté violemment le mur. Elle a dû être récupérée et la voiture de sécurité a été déployée. De Vries venait juste d'utiliser le deuxième MODE ATTAQUE, suivi par Rast et Evans, ce qui avait permis à Mortara de s'emparer de la deuxième place. Mais, plus important, les deux hommes en ont profités pour sortir de la trajectoire et aller dans la zone du MODE ATTAQUE pour la deuxième et dernière activation en étant protégés par la voiture de sécurité.

À cinq minutes plus un tour de la fin de la course, de Vries était toujours en tête devant Mortara, Rast, Evans, Wehrlein, Sims, Rowland, di Grassi, Vandoorne et le britannique Oliver Turvey de NIO 333 très offensif lors de cette première course.

Rast a réussi à reprendre sa place lorsque Mortara est parti à droite dans la chicane pour la deuxième activation du MODE ATTAQUE, mais la bataille a penché en faveur de la Venturi qui a bénéficié de 35 kW supplémentaires par rapport à l'Audi jusqu'à la fin de la course. Rast n'a pas résisté. Le Suisse est sorti du sillage de l'Audi dans la longue ligne droite suivante et a repris la deuxième place. Un tour plus tard, Mitch Evans a fait exactement la même manœuvre pour voler la troisième place à l'Allemand.

De Vries signe une victoire sereine, même « froide » puisqu'il franchit la ligne avec beaucoup d'avance, tandis que Mortara prend une impressionnante deuxième place et Evans résiste pour conserver la troisième place, malgré les efforts redoublés de Rast pour passer. Wehrlein prend la cinquième position et Rowland parvient à voler la sixième place à Sims dans le dernier tour. Le top dix est complété par Vandoorne, di Grassi et Turvey, qui marque un point dans la première manche, mettant ainsi un terme à la guigne de l'équipe NIO incapable de décrocher un seul point dans la saison 6. Rast de TAG Heuer obtient un point supplémentaire en signant le meilleur tour.

« Je suis encore très calme, je ne sais pas pourquoi ! Je devrais sauter de joie, a déclaré de Vries dans la voiture. C'est ma première victoire en Formule E, a-t-il poursuivi. Je suis très satisfait de la façon dont les choses se sont déroulées jusqu'à présent. C'est vraiment agréable de concrétiser en course parce que ce n'était pas facile avec autant de neutralisations sous drapeaux jaunes et le rythme imprévisible du début de la course. Nous avons beaucoup communiqué et je suis très heureux d'obtenir ma première victoire.

Nous étions en dessous niveau énergie et nous avons surconsommé. On m'a dit que Rast avait un pour cent de plus que moi, mais l'équipe m'a aidé à garder mon calme et nous y sommes arriver en fin de compte. C'est un peu un cliché, mais cela n'en est pas moins vrai, merci à tous les membres de l'équipe qui ont travaillé dur pour parvenir à cette victoire. »

« Je suis papa et j'ai 34 ans ! a ajouté Mortara. Lorsque je suis dans la voiture et que je fais ces dépassements, mon cœur s'arrête ! Wehrlein a fait une manœuvre à la dernière minute, j'ai donc dû aller à gauche parce que j'ai été vraiment surpris. Ce fut un moment décisif de la course et je suis très heureux de m'en être sorti indemne et de finir à la deuxième place. C'est passionnant. Mercedes a beaucoup appris lors de la première année. Nous bénéficions de tout le travail réalisé pendant l'hiver et nous continuerons à nous battre. »

« Ce fut une journée de folie, a déclaré Evans. Les qualifications se sont bien passées, et nous ne nous attentions pas à nous qualifier pour la Super Pole. Cela nous a mis dans une meilleure position. Les neutralisations sous drapeaux jaunes ne nous ont pas beaucoup aidés et le temps était compté, donc ça devenait angoissant, mais nous avons fait une fin de course incroyable. Il y a tellement de travail qui se fait en coulisses, c'est vraiment agréable. C'était très juste niveau énergie sur la fin avec Rene (Rast), mais heureusement cela a finalement joué en ma faveur. »

La Formule E est de retour demain, avec la deuxième manche et d'autres événements imprévisibles dans l'obscurité du circuit de Diriyah dans les rues de Riyad et une deuxième dose de course électrique sur circuit en ville pour lancer la saison 2020/21.

Consultez le classement complet et tous les détails de la double course de l'E-Prix de Diriyah sur le Live Hub