25 avr. 21

Course parfaite pour Jake Dennis qui remporte sa première victoire en dominant de bout en bout la 6e manche du championnat et 2e course de l'E-Prix DHL Valence

Jake Dennis de BMW i Andretti Motorsport a trouvé l'équilibre parfait entre rythme et gestion de l'énergie. Il décroche sa première victoire en Formule E et remporte la sixième manche du championnat et deuxième course de l'E-Prix DHL de Valence sur le circuit Ricardo Tormo après avoir dominé l'épreuve de bout en bout.

Jake Dennis (BMW i Andretti Motorsport) a parfaitement maitrisé sa course lors de la 2e manche de l'E-Prix DHL de Valence et décroche sa première victoire en Formule E, devant Andre Lotterer (Porsche) et Alex Lynn (Mahindra Racing).

Le pilote de 25 ans a mené de bout en bout, ce qui n'est pas une mince affaire compte tenu de la vitesse élevée sur le circuit Ricardo Tormo et des contraintes qu'il impose en matière de gestion de l'énergie.

Avec l'importance accordée à la gestion de l'énergie utilisable, la majorité des 24 pilotes ont cherché à jouer la montre et à progresser pendant l'activation du MODE ATTAQUE ainsi qu'en fin de course où les pilotes qui avaient le mieux géré leur énergie utilisable ont essayé de la mettre à profit.

Dennis a tenu bon et a même réussi à creuser un écart de 1,5 seconde sur Lotterer (Porsche) qui décroche son premier podium et marque ses premiers points de la saison 7.

Lynn est resté collé au diffuseur arrière de la iFE.21 de Dennis et a occupé la deuxième place pendant la majeure partie de la course jusqu'à ce qu'un contact avec Norman Nato (ROKiT Venturi Racing) envoie le pilote Mahindra dans les graviers et le fasse rétrograder dans le classement. Grâce à sa bonne gestion de l'énergie, il a pu se reprendre en fin de course et décroche une place bien méritée sur le podium.

Oliver Rowland (Nissan e.dams) réussit à gagner quelques places et remonter en quatrième position grâce à une course bien menée. Nato, qui a terminé cinquième sur la piste, a écopé d'une pénalité de cinq secondes pour sa manœuvre sur Lynn. Rene Rast (Audi Sport ABT Schaeffler), parti en 14e position sur la grille, gagne donc huit places.

Jean-Eric Vergne (DS TECHEETAH) se classe septième. Après avoir réussi à se hisser à la deuxième place, Oliver Turvey (NIO 333) termine à la huitième place, mais il peut tout de même se féliciter d'avoir marqué quelques points. Edo Mortara (ROKiT Venturi Racing) et Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) complètent le top 10.

Aucun des cinq premiers au classement des pilotes n'a marqué de points, la plupart d'entre eux étaient mal placés sur la grille de départ car les derniers pilotes à prendre part aux qualifications ont été avantagés du fait que la piste avait séchée. Nyck de Vries (Mercedes-EQ) devance malgré tout son coéquipier Stoffel Vandoorne et Sam Bird (Jaguar Racing), tandis que Mercedes conserve son avantage au classement par équipes.

Le déroulement de la course...

Dennis a pris un bon départ pour conserver la tête, suivi de Lynn. Le premier quart de la course s'est avéré délicat, les pilotes cherchant à profiter au maximum de l'aspiration et à gérer leur énergie utilisable plutôt que de prendre les choses en main.

Sergio Sette Camara (DRAGON / PENSKE AUTOSPORT) a été l'un des premiers à passer à l'offensive : il a dépassé Sebastien Buemi (Nissan e.dams) lors d'une manœuvre osée et s'est emparé de la 10e place au 4e tour, puis il a doublé le champion en titre Antonio Felix da Costa (DS TECHEETAH) pour se hisser en neuvième position le tour suivant. Attendant son heure, le Français Vergne a saisi l'occasion de doubler Blomqvist pour s'emparer de la 5e place, après être remonté d'une place en doublant Lotterer dans le premier tour.

Personne ne voulait être le premier à faire le détour pour se rendre dans la zone d'activation du MODE ATTAQUE et seules 11 secondes séparaient l'ensemble du peloton, à l'exception d'Alexander Sims (Mahindra) qui avait écopé d'une pénalité pour une infraction technique.

Au 11e tour, la majorité des pilotes de tête avaient récupéré leur premier boost de puissance supplémentaire de 35 kW. 

Dennis et Lynn ont pris une seconde d'avance sur le peloton. Turvey a commencé à faiblir, il a été doublé par Nato, Lotterer et Vergne qui ont pris respectivement les troisième, quatrième et cinquième places, rétrogradant le pilote NIO en sixième position.

Le leader Dennis s'en est très bien sorti en conservant la tête de la course lors de la première activation du MODE ATTAQUE. Le pilote débutant a également fait aussi bien que ses concurrents en termes de consommation d'énergie, malgré le fait qu'il ait dû fendre l'air en tête de peloton.

Rene Rast (Audi Sport ABT Schaeffler) s'est élancé en 14ème position sur la grille de départ, et il est remonté peu à peu dans le peloton. Nato s'est emparé de la deuxième place en frôlant légèrement Lynn (Mahindra) qui est parti dans les graviers et a rétrogradé en huitième position, ce qui a permis à Rast de remonter encore un peu. L'Allemand occupait la troisième place provisoire et montait sur le podium jusqu'à ce que Lotterer aille activer son deuxième MODE ATTAQUE, ce qui lui a permis de dépasser son compatriote et de reprendre sa place. Nato s'est ainsi retrouvé deuxième sur la piste, avec une pénalité de cinq secondes.

Stoffel Vandoorne, de Mercedes-EQ continuait, lui aussi à remonter dans le classement. Au 20e tour, il était remonté à la hauteur de Buemi à la 10e place et avait les points en vue, mais au virage 10, les deux pilotes sont entrés en contact et le Belge a été contraint d'abandonner suite à des dégâts importants.

La gestion de l'énergie s'est avérée primordiale à mesure que le temps passait. Alors que la fin de la course approchait, l'ingénieur de Dennis a demandé par radio au leader de perdre une seconde dans le dernier secteur pour finir le dernier tour à fond plutôt que de parcourir deux tours en économisant l'énergie.

Dennis a gardé son sang-froid pour gérer parfaitement les choses jusqu'au drapeau à damier, Lotterer termine à la deuxième place et Lynn remonte en troisième position.

L'E-Prix DHL de Valence est là ! Suivez toute l'action des courses 5 et 6, consultez le classement complet des séances sur fiaformulae.com/live