02 janv. 20

ROAD TRIP : le Taycan Turbo S révolutionnaire de Porsche s'illustre de Munich à Berlin

En marchant sur les traces de ses rivaux allemands Mercedes-Benz, Audi et BMW au sein de l'ABB FIA Formula E Championship, le titan du sport automobile Porsche rejoint la grande famille des constructeurs qui traduisent leurs apprentissages sur la piste en voitures de série. Nous avons entrepris un road trip de 850 km à travers l'Allemagne pour mettre à l'épreuve le Taycan tout-électrique, le dernier VE de l'écurie Formule E à s'élancer sur la route. Des montagnes boisées de Bavière aux pointes de vitesses sur autoroute, découvrez les prouesses du nouveau challenger tout-électrique de Porsche.  

L'Allemagne a vécu une fabuleuse année 2019. En plus de célébrer les trente ans de la chute du mur de Berlin, cette année a vu l'un des géants de l'automobile nationale dévoiler sa première voiture entièrement électrique, le Taycan de Porsche. Ces deux événements nous ont semblé l'occasion idéale pour embarquer à bord du nouveau Taycan Turbo S et parcourir un périple de 850 km de Munich, la ville des constructeurs automobiles allemands, à Berlin, la capitale historique. 

Nous faisons la connaissance du Taycan aux abords de Munich lors d'un matin brumeux, à quelques mètres du siège d'Audi à Ingolstadt, l'un des éternels rivaux automobiles de Porsche. Sa première course de Formule E remontant à 2014, Audi possède une expérience bien plus vaste que celle de Porsche dans les courses électriques. Toutefois, avec la mise sur pied de sa première équipe de course fin 2019, le constructeur de voitures de sport basé à Stuttgart espère bien réitérer ses exploits légendaires dans les courses sur circuit en ville.    

Après avoir franchi les portes de la ville dans un silence presque total, le Taycan Turbo S et ses 568 kW s'élancent rapidement sur les routes sinueuses de Ratisbonne. Doté d'une batterie lithium-ion de 93,4 kWh et 800 V qui envoie 198 kW (262 ch) à l'avant et 340 kW (449 ch) au moteur arrière, le Turbo S est la Porsche entièrement électrique la plus puissante à ce jour. Une fois échauffé, ce vaisseau spatial atteint 100 km/h en 2,8 secondes vertigineuses et peut monter jusqu'à 260 km/h. Pour vous donner une meilleure idée, elle atteint plus rapidement les 100 km/h que bon nombre des bolides rouges italiens ornés d'un emblème à cheval. N'y voyez pas de mal.


Après Ratisbonne, nous nous arrêtons à une borne Ionity pour une recharge rapide, un petit café et, bien entendu, un strudel aux pommes. Nous sommes en Allemagne après tout. Développée en tant que coentreprise par BMW, Daimler (la société mère de Mercedes), Ford et le Volkswagen Group comprenant Audi et Porsche, Ionity a entrepris d'installer un réseau de recharge haute puissance pour les véhicules électriques le long des principales autoroutes européennes. Au moment de notre expérience, plus de 150 bornes de recharge de 350 kW figuraient aux quatre coins de l'Europe. Avec une autonomie d'environ 400 km, le Turbo S peut facilement parcourir la plupart des trajets longue distance. Il est toutefois plus prudent de recharger les batteries avec un appareil rapide pour atteindre notre halte nocturne à Hof sans être à plat.

Après une recharge passant de 20 à 80 % en à peine 20 minutes, nous reprenons le volant en direction de Nuremberg. Lors des 200 km qui nous séparent de notre étape pour la nuit, nous avons tout le temps pour profiter de l'habitacle somptueux du Taycan. Outre la finition et l'ajustement épurés de sa garniture intérieure, le véhicule est doté d'une sélection clairsemée de commandes de conduite classiques et d'encore plus d'écrans que le vaisseau Millennium Falcon de Star Wars. Même le passager avant a droit à son propre écran tactile à hauteur de poitrine pour prendre les rênes de la navigation, rechercher une borne de charge ou simplement regarder un film. Vous n'avez plus qu'à faire votre choix. Le conducteur doit juste conserver son regard sur les trois autres écrans, dont, heureusement, l'écran incurvé numérique du combiné d'instruments. 

En quittant Hof le lendemain matin, nous prenons la route pour le dernier jour d'essai et mettons le cap vers les terres bien connues de la Formule E : Berlin. Lors des 505 km qu'il reste à parcourir, l'itinéraire nous emmène à travers les monts Métallifères de la Saxe, le long de la frontière tchèque, sur des routes escarpées traversant d'épaisses forêts. Admirer les paysages ancestraux depuis le cockpit de l'une des voitures les plus avant-gardistes de la planète est une expérience unique. Formés pas moins de 542 millions d'années auparavant, les monts Métallifères et la campagne environnante figurent comme un terrain d'essai idéal pour le Taycan, avec leurs virages et routes sinueuses. 

De retour sur les sentiers battus, quelques heures passées sur l'autoroute dans un silence presque total nous emmènent vers l'aéroport de Berlin-Tempelhof, le berceau du légendaire E-Prix de Berlin et la prochaine arène de combat pour la première course de Formule E à domicile de Porsche prévue le 21 juin. Alors que notre aventure tout électrique touche à sa fin, il est temps d'évaluer les centaines de kilomètres parcourus au volant du dernier-né de Porsche. 

Pour une voiture qui est sur toutes les lèvres depuis son apparition en 2015, appelée à ce moment-là Mission E, le Taycan tient ses promesses. Bien qu'il ait l'air de sortir tout droit d'un film de science-fiction et qu'il vrombisse tel un vaisseau spatial, le plus important est qu'il se pilote comme une véritable Porsche. Avec la batterie montée en position basse, le centre de gravité du Taycan est plus bas que celui de la très appréciée 911 de la marque. La seule ombre au tableau est l'autonomie de 400 km qui n'est probablement pas suffisante pour certains amateurs de longs trajets sur autoroute, mais qui est satisfaisante pour la plupart des conducteurs au quotidien. Parmi le nombre croissant de véhicules électriques faisant leur entrée sur le marché et face à l'évolution bien plus rapide des voitures à batteries par rapport à leurs homologues à combustion, le Taycan fait partie des VE les plus avancés et performants dévoilés à ce jour. Aux côtés de Porsche qui a déjà pris le chemin de l'électrique et d'une équipe d'usine de Formule E complète et prête à mettre ses technologies de pointe à l'épreuve, l'avenir du Taycan semble plus prometteur que jamais.

En savoir plus sur la dernière équipe de Formule E