12 août 20

Oliver Rowland remporte sa première victoire en Formule E pour la 10ème manche du championnat et 5ème course de l'E-Prix de Berlin et prend la deuxième place au classement des pilotes

Première victoire pour Oliver Rowland de Nissan e.dams en Formule E dans la dixième manche à Berlin qui le propulse à la deuxième place au championnat des pilotes, Nissan conforte sa deuxième place au classement par équipes.

Le pilote originaire du Yorkshire a mené la course de bout en bout. Il devance Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et Rene Rast (Audi Sport ABT Schaeffler) qui décroche un premier podium en Formule E grâce à un dépassement très offensif d'Andre Lotterer (TAG Heuer Porsche) au dernier tour.

Rowland, vainqueur de la Julius Baer Pole Position, a pris un bon départ et Frijns lui a emboîté le pas. Lotterer s'est montré le plus offensif lors du premier tour, en gagnant deux places pour remonter en cinquième position.

Oliver Turvey (NIO 333), Nyck de Vries (Mercedes-Benz EQ) et Sam Bird (Envision Virgin Racing) se sont percutés au milieu du circuit et Bird est parti en tête à queue. Même s'ils ont tous été touchés, ils ont pu continuer sans encombre.

Des quatre champions partis en fond de grille suite à leur mésaventure en qualification, c'est Antonio Felix da Costa (DS Techeetah) qui a fait la meilleure remontée, se hissant à la 16ème place dès les premiers instants de course.

Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) et Max Guenther de BMW se sont télescopés au milieu du peloton. Cela a provoqué une crevaison de la roue arrière droite de la voiture de l'Allemand qui a dû abandonner la course au deuxième tour et voir ses chances de deuxième place s'amenuiser.

Le trio de tête composé de Rowland, Frijns et Neel Jani (TAG Heuer Porsche) a creusé l'écart avec le groupe de poursuivants, tandis que Lotterer continuait sa remontée en doublant Alex Lynn (Mahindra Racing) par l'intérieur dans le dernier virage au cinquième tour.

Jean-Eric Vergne (DS Techeetah), qui occupait la 17ème place après 20 minutes de course a eu du mal à remonter le peloton. Ses espoirs de décrocher des points ont été anéantis suite à une pénalité de temps en raison d'une infraction de sur-refroidissement de la batterie relevée par la FIA.

Au septième tour, Da Costa et Di Grassi étaient à la lutte pour la 15ème place et cherchaient tous les deux à progresser vers les points. Le pilote Audi a mis la pression sur le pilote de DS Techeetah au premier virage et le contact a été inévitable, le Portugais ne pouvant pas disparaitre. Di Grassi a de nouveau rétrogradé dans le classement à Berlin, cette fois en raison d'une crevaison qui n'a rien arrangé. Et voilà un nouveau rebondissement et un nouveau pilote sans point dans la bataille pour la deuxième place du classement général.

Au 14ème tour, Stoffel Vandoorne a continué à remonter tranquillement dans le peloton en dépassant Felipe Massa (ROKiT Venturi Racing) pour prendre la 11ème place. Le Brésilien, qui a perdu une place un tour après être entré dans le top 8 un peu plus tôt dans la course, s'est retrouvé en difficulté à la 15ème place au 17ème tour.

Lotterer semblait profiter au mieux des difficultés rencontrées par les autres pilotes en lice pour la seconde place. Au 18ème tour, il avait rattrapé son coéquipier Jani en troisième position. L'Allemand est passé devant le Suisse quelques tours plus tard quand Jani est allé activé le MODE ATTAQUE pour la seconde fois afin de bénéficier des 35 kW de puissance supplémentaire.

Le leader Rowland a ensuite traversé la zone, suivi de Frijns et de Lotterer, ce dernier ayant conservé la troisième place en utilisant la puissance du FANBOOST pour rester devant Jani. Cependant, ils ont tous deux été surpris par Rast d'Audi Sport ABT Schaeffler qui est parvenu à se glisser à la troisième place. Il ne l'a gardé qu'un tour : Lotterer est repassé devant dans le premier virage à 14 minutes et un tour de la fin. Mais ce ne fut pas le dernier rebondissement.

Pendant ce temps, Rowland poursuivait tranquillement son petit bonhomme de chemin en tête de la couse en maintenant Frijns, Lotterer, Rast, Jani et Lynn à distance sans trop de problème au volant d'une Nissan IM02 qui répondait de mieux en mieux aux exigences du circuit de Tempelhof.

Buemi dans la deuxième Nissan remontait dans le peloton. Il a d'abord eu une occasion de doubler Alex Sims pour se placer en douzième position, puis il a utilisé les 35 kW du MODE ATTAQUE pour dépasser Da Costa sur la ligne de départ et prendre la onzième place, se rapprochant ainsi des points. À peine deux tours plus tard, Buemi parvenait à doubler en un rien de temps la Jaguar Panasonic Racing de Blomqvist pour prendre la 10ème place.

Lotterer et Rast ont été les derniers pilotes de tête à utiliser le MODE ATTAQUE pour la deuxième fois. Ils sont restés respectivement troisième et quatrième à un peu plus de cinq minutes plus un tour de la fin de la course. Les deux hommes se sont livrés un combat sans merci dans les derniers tours, Porsche ayant demandé à Lotterer de passer sa 99x Electric en mode de déploiement d'énergie plus défensif. 

Rast a fait tout son possible pour passer. Dans le dernier tour, une manœuvre agressive lui a permis de passer devant la Porsche pour décrocher son premier podium en Formule E, en prenant la troisième place devant Rowland et Frijns.

« C'est difficile dans ce sport, a déclaré Rowland. Si vous perdez confiance, vous avez vite fait de perdre des places car la compétition est vraiment serrée. Il m'est souvent arrivé de perdre quelques dixièmes de secondes cette année, mais j'ai peu à peu gagné en confiance.

La Super Pole a été une autre étape, et tout semble se mettre en place maintenant. La voiture est fantastique et je ne remercierai jamais assez l'équipe. Gagner contre 23 autres pilotes dans une course aussi disputée, c'est tout simplement incroyable. »

Lotterer franchit la ligne d'arrivée quatrième, et Alex Lynn (Mahindra Racing), passé maître dans la gestion de l'énergie, réussit à voler la cinquième à Jani dans le dernier tour. Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing), Edo Mortara (ROKiT Venturi Racing), Vandoorne et Buemi complètent les places qui attribuent des points.

Après avoir conquis deux titres lors de la neuvième manche, le champion des pilotes da Costa et son coéquipier Vergne n'ont pas réussi à gagner un seul point. DS Techeetah, qui remporte le titre par équipes, ne marque aucun point.

Cette victoire propulse Rowland à la deuxième place du classement des pilotes, avec trois points d'avance sur Vergne, tandis qu'Evans et Lotterer profitent des mésaventures des autres concurrents pour remonter aux quatrième et cinquième places. Dans le classement par équipes, Nissan e.dams conserve son avantage sur BMW i Andretti Motorsport, tandis qu'Envision Virgin Racing devance Mercedes-Benz EQ et prend la quatrième place.

Consultez le classement complet et les résultats de chaque séance