14 oct. 19

Promotion de 2019/20 : Les pilotes à surveiller

Depuis que Jean-Eric Vergne de DS Techeetah a remporté son deuxième titre mondial à New York en juillet dernier, le champion en titre est plus que jamais l'homme à battre. 23 challengers se tiennent à ses côtés - les meilleurs conducteurs de voitures 100 % électriques du monde - avec une seule chose en tête : lui décrocher sa couronne de champion.

Car la menace ne vient pas seulement de l'élite établie du monde de la course électrique, à savoir les anciens champions Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler) et Sébastien Buemi (Nissan e.dams). Maintenant que son ancien coéquipier et mentor André Lotterer a rejoint l'équipe Porsche TAG Heuer et que le champion débutant Nyck de Vries s'apprête à faire ses débuts avec le géant allemand Mercedes-Benz EQ, l'affrontement pour un troisième titre de champion s'annonce beaucoup plus difficile. À quelques heures de la course la plus compétitive de l'histoire du sport automobile, voyons qui il faudra garder à l'œil lors de la saison 2019/20 de l’ABB FIA Formula E Championship.

Jean-Eric Vergne – l'homme traqué

Avec deux titres de champion à son actif, nul doute que le charismatique Français subira la pression d'un homme dont tout le monde veut la place. Quelques jours seulement après avoir décroché le titre à New York, son coéquipier, mentor et ami André Lotterer est parti rejoindre la nouvelle écurie rivale, Porsche. C'est Antonio Felix Da Costa, l'un des meilleurs pilotes du peloton, qui l'a remplacé.

Comment JEV, qui a dû composer avec bien des pressions par le passé aux côtés des prétendants au titre, va-t-il gérer la situation ? Affirmant en vouloir « encore plus » quelques instants seulement après avoir décroché son deuxième titre, peut-il garder son sang-froid et confirmer une nouvelle fois sa suprématie ou craquera-t-il sous la pression ? Quant à son nouveau coéquipier, le téméraire pilote portugais, comment abordera-t-il la saison ? Cette détermination quant au titre causera-t-elle davantage de conflits sur le circuit et une division dans l'équipe ?

Sébastien Buemi - le pilote chevronné

Après avoir décroché le titre de championnat lors de la saison 2015/16, les efforts de Sébastien Buemi de Nissan e.dams sont depuis restés vains. Après avoir manqué de peu de le conserver en 2016/17, il est principalement resté hors d'atteinte du titre, malgré une tentative tardive de remporter l'or au cours des phases finales de la saison 2018/19, ce qui lui a permis de terminer deuxième du classement. Par ailleurs, l'équipe e.dams est sous pression : elle était titulaire de plusieurs titres avant de passer à Nissan, et le constructeur japonais a désormais la ferme intention de se faire un nom sur la scène des courses de rang mondial. Sous la pression conjointe de ses concurrents et de sa propre équipe, le pilote le plus titré de l'histoire de la Formule E peut-il à nouveau s'imposer comme maître, ou la source de la réussite est-elle tarie ?

Lucas Di Grassi – stratégie et cohérence 

Le champion de la saison 2016/17 ne fera aucune concession pour revendiquer son deuxième titre. Un combat impitoyable la saison dernière a vu le Brésilien affronter Vergne avant d'échouer à New York. Terminant à la troisième place du classement, le pilote chevronné est l’une des figures les plus engagées et les plus aguerries de Formule E. Mais, en l'absence de titre depuis 2017, l'influence de Di Grassi s'estompe-t-elle ou son expérience le portera-t-elle à nouveau au sommet ?

Nyck de Vries – le débutant qui monte en puissance

Nyck de Vries, qui vient de remporter le titre championnat de Formule 2, est allé à l'encontre de la tendance générale en préférant la série 100 % électrique à la Formule 1. Ayant signé avec la très puissante marque Mercedes-Benz, tous les regards seront rivés sur le jeune challenger qui affrontera l'élite de la course électrique.

André Lotterer – l'ami passé en camp ennemi

Après s'être séparé de son ancien coéquipier et ami Jean-Eric Vergne, l'Allemand a pris place au sein de l'équipe du constructeur automobile Porsche. Riche de l'expérience de l'équipe d'élite DS Techeetah et d'un style de conduite impitoyable, Lotterer semble tenir le profil de la menace numéro un, même s'il ne compte encore aucune victoire de Formule E à son palmarès. Cette saison lui permettra-t-elle d’ajouter un titre de Formule E à ses trois foudroyantes victoires au Mans ?

Découvrez les dernières actualités et les chronos en direct sur notre plateforme de tests de pré-saison