23 nov. 19

Sims remporte sa première victoire en Arabie Saoudite, doublé pour l’équipe BMW  

Sims, parti en pole position, remporte sa première victoire après un combat acharné en Arabie Saoudite. Guenther prend la deuxième place et offre un doublé à BMW alors que di Grassi d’Audi termine à la troisième place.  

Une fois les lumières éteintes, Alex Sims de BMW i Andretti Motorsport, parti en pole position pour la deuxième fois consécutive en deux jours, a pris la tête de l’E-Prix 2019 SAUDIA de Diriyah.

Suivi de Sebastian Buemi de Nissan e.dams en deuxième position et de Lucas di Grassi de Audi Sport Abt Schaeffler à la troisième place, le pilote britannique a conservé sa place en tête de la course alors qu’Antonio Felix da Costa de DS Techeetah, remonté à la quatrième place après l’abandon de Jerome d’Ambrosio de Mahindra Racing suite à des problèmes techniques, passait à l’attaque. 

Dans le peloton, da Costa, désireux de décrocher une place sur le podium, est passé à l’attaque, il a poussé l’arrière de la voiture de Buemi qui s’est retrouvé à contresens après un tête-à-queue. Le pilote de Nissan a rejoint le peloton en 15e position, mais il a fait l’objet d’une enquête de la FIA. 

Alors qu’il restait un peu plus de 30 minutes de course, Bird a été percuté par Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing) au virage 4, avant d’être percuté à nouveau par Pascal Wehrlein de Mahindra Racing au virage 5. Le pilote britannique, vainqueur de la course de la veille, a fini dans le mur. La course était finie pour le Britannique dont la voiture avait subi des dommages importants. 

Après enquête, la FIA a infligé à da Costa une pénalité de drive-through de 10 secondes pour avoir provoqué l’accident avec Buemi, tandis que le pilote de Nissan écopait de la même punition pour être revenu dans la course de façon dangereuse. 

Le pilote d’Envision Robin Frijns, dont le coéquipier était déjà hors course, a perdu le contrôle de sa voiture à propulsion Audi entre le cinquième et le sixième virage, terminant sa course dans le mur au virage 7. Le drapeau jaune a été levé pour aller récupérer sa voiture endommagée.

À moins de huit minutes de la fin de la course, Sims réussissait à conserver son avance, alors que plus loin dans le peloton, Evans de Jaguar écopait d’une pénalité de 10 secondes pour la collision avec Bird.

Di Grassi, alors à la troisième place, a activé son MODE ATTAQUE, perdant temporairement une place avant de dépasser Stoffel Vandoorne de Mercedes-Benz EQ grâce à sa puissance supplémentaire de 35 kW. Max Guenther, le coéquipier de Sim, qui n’a pas activé le MODE ATTAQUE, est passé en deuxième position, les deux BMW étant en tête de la course à quelques minutes seulement de la fin.   

Conservant son avance pendant plus de trois secondes à cinq minutes de la fin, Guenther a bien résisté contre di Grassi, tenant à distance le Brésilien qui avait activé son MODE ATTAQUE. Avec la puissance supplémentaire, le pilote Audi a signé le meilleur tour alors qu’il attaquait l’Allemand. 

Les deux BMW ont franchi la ligne d’arrivée ensemble, Alexander Sims a décroché sa toute première victoire dans l’ABB FIA Formula E Championship, son coéquipier a pris la deuxième place et di Grassi d’Audi s’est classé troisième. 

Les résultats sont provisoires. Consultez les résultats complets de la course ici>