22 mai 19

Quelques statistiques : 10 choses que vous ignorez sur la course de Berlin

10. L'importance de la superficie

La capitale allemande fait environ 37 km du nord au sud et 45 km d'ouest en est, ce qui en fait la plus grande ville du pays. Avec ses 3,5 millions d'habitants, elle est la deuxième ville la plus peuplée d'Europe, après Londres.

image représentant un panorama de Berlin

9. La nature avant tout 

Souvent considérée comme la ville la plus verte d'Allemagne en raison de son grand nombre de parcs, forêts, canaux et lacs, Berlin dispose d'un vaste réseau de voies navigables de plus de 160 km et compte davantage de ponts que Venise. 

8. La capitale de la culture 

Célèbre pour son architecture, ses arts et ses sciences, Berlin est réputée internationalement pour être une ville culturelle et imprégnée d'industries créatives. La capitale de l'Allemagne abrite trois opéras de renommée mondiale, le célèbre Orchestre philharmonique de Berlin, une myriade de théâtres et de musées ainsi que le zoo le plus fréquenté d'Europe. La ville demeure également le principal centre scientifique et de recherche national.

7. Des monuments remarquables 

Berlin abrite trois sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, la plus haute tour d'Allemagne, à savoir la Fernsehturm (tour de télévision) et l'un des monuments les plus célèbres du pays, la porte de Brandebourg. Cette dernière représentait autrefois la division allemande et constitue aujourd'hui un symbole de paix et d'unité. 

Visitez Berlin avec Nico Rosberg

6. Une piste bien connue 

Aucune ville n'a accueilli autant d'E-Prix que Berlin, qui organise sa sixième course de Formule E le 25 mai prochain. Elle est la seule ville à avoir orchestré un E-Prix en chaque saison depuis le début de la série entièrement électrique en 2014. 

5. Un paysage emblématique

L'aéroport de Tempelhof, qui a mis fin à ses activités en 2008, joue un rôle très particulier dans l'histoire de Berlin. Le site est considéré comme un symbole de liberté après son rôle dans le fameux pont aérien de 1948/49, lorsque les forces alliées ont entièrement ravitaillé la population de la ville par voie aérienne pendant près d'un an à la suite du blocage total de l'Union soviétique des parties ouest de la capitale allemande. Plus tôt ce mois-ci, des responsables du monde entier se sont réunis à Berlin pour commémorer le 70e anniversaire de la fin du pont aérien.

4. Une ville sportive 

Outre la Formule E, Berlin a accueilli de nombreux grands événements sportifs internationaux. Plus particulièrement, elle a été la ville hôte des Jeux olympiques d'été de 1936 et a également accueilli la finale de la Coupe du monde de la FIFA 2006 ainsi que les Championnats du monde d'athlétisme de 2009. 

carte du circuit de l'E-Prix de Berlin

3. Le circuit de Tempelhof

La piste de 2,375 km composée de 10 virages est située sur le gigantesque tarmac de l'aéroport, le plus grand monument d'Europe. Avec sa piste à forte adhérence, le circuit de Tempelhof est une piste difficile à maîtriser. Attendez-vous à plus d'étincelles que d'habitude. 

2. Les Allemands en lice

Le pays sera très attentif à la course, car plusieurs équipes et pilotes allemands tenteront de décrocher une victoire à domicile. Audi Sport Abt Schaeffler est montée sur le podium de chacun des quatre derniers E-Prix dans la capitale allemande et a dominé la course l'an dernier, inscrivant un maximum de points (47) grâce à la victoire, au meilleur tour et au Super Pole de Daniel Abt ainsi qu'à la deuxième position de Lucas Di Grassi. Le précurseur de Mercedes, HWA Racelab, fera tout son possible pour s'imposer dans sa première course de Formule E sur ses terres. Ce sera également le cas du sponsor en titre de la course de Berlin, BMW i, qui, aux côtés de ses partenaires américains Andretti, tentera pour la première fois de grimper sur le podium à Berlin.

pascal wehrlein à Berlin pour la Formule e

Aux côtés des équipes, quatre pilotes allemands espèrent exceller lors de leur course à domicile du 25 mai prochain. Daniel Abt tentera d'obtenir un triplé de podiums personnels à Berlin, après sa deuxième place lors de la saison 2015/16 et sa victoire écrasante de l'an dernier. Andre Lotterer espère améliorer sa neuvième place de l'année passée lors de son premier E-Prix de Berlin, tandis que cette fois-ci, ce sera au tour de Pascal Wehrlein et Maximilian Gunther de faire leurs débuts dans la capitale dans la discipline entièrement électrique. 

Jean-Éric Vergne remporte la course de Formule E de Monaco

1. La course aux records 

La saison passée, le tracé du circuit de l'aéroport de Tempelhof a été modifié et allongé par rapport à l'année précédente et c'est Jean-Éric Vergne qui avait réalisé le meilleur tour avec un chrono de 1m09.438s sur la piste de 2,375 km lors de la séance d'essais 2.