25 mai 19

Di Grassi victorieux dans la bataille de Berlin, victoire à domicile pour Audi

Di Grassi remporte la victoire à Berlin dans une course à domicile pour Audi, tandis que Sebastien Buemi, de Nissan e.dam, prend la deuxième place devant le champion en titre Jean-Eric Vergne de DS Techeetah qui termine en troisième position. Voici comment tout cela s'est déroulé. 

Sebastien Buemi (Nissan e.dams) s'est élancé en pole position, menant le peloton sur le circuit de Tempelhof long de 2,375 km. Après être parti en queue de peloton, Andre Lotterer de DS Techeetah a rattrapé son retard, revenant en 16e place à la fin du premier tour. 

Après cinq minutes de course, l'ancien champion Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler), désireux d'améliorer sa troisième place de départ, a dépassé Stoffel Vandoorne de HWA Racelab au sixième virage. Quelques minutes plus tard, le Brésilien a tenté de ravir la première place à Buemi et a doublé une nouvelle fois dans le sixième virage. 

Toujours à l'arrière, Lotterer a continué à attaquer, remontant à la quinzième place. Le souvenir de sa course « parfaite » et spectaculaire toujours présent à l'esprit, Daniel Abt d'Audi a tenté d'accrocher une place sur le podium, remontant à la quatrième place à l'entrée du premier virage. 

Toujours en quinzième position, Lotterer a activé le MODE ATTAQUE à 32 minutes de la fin. Nouveauté de la saison 2018/19, chaque pilote peut aller chercher un boost de puissance en passant dans la zone d’activation du MODE ATTAQUE, située en dehors de la trajectoire de course au virage 6. Chaque pilote peut activer le mode deux fois, chaque boost de puissance (25 kW). dure quatre minutes.     

À 20 minutes de la fin, Antonio da Felix Costa (BMW i Andretti Motorsport) est remonté à la deuxième place, et a défié di Grassi (Audi) alors que Buemi suivait en troisième position. Les constructeurs allemands se sont disputés la victoire à Berlin, mais un seul a pu monter sur la première marche du podium.    

À 17 minutes de la fin, Buemi a utilisé son FANBOOST pour regagner le terrain perdu et dépasser da Costa afin de revenir à la deuxième place. À l'approche des 10 dernières minutes, Alex Lynn de Panasonic Jaguar Racing s'est arrêté sur la ligne de départ/d'arrivée, signalant des problèmes d'essieu arrière. La course a été neutralisée sous drapeaux jaunes pendant que la voiture en panne de Lynn était récupérée, puis la compétition a repris alors qu'il restait encore neuf minutes et demie.  

Un peu plus tard, les deux pilotes de DS Techeetah avaient étaient remontés dans le classement. Vergne s'est battu pour une place sur le podium, dépassant da Costa par l'intérieur du virage 10 pour remonter à la troisième place. Plus loin dans le peloton, Lotterer, le coéquipier de Vergne, était en difficulté. Bien qu’ayant remonté de 10 places depuis le début de la course, le pilote allemand s’est retrouvé dans les stands à cause d’un problème batterie, ce qui a mis fin à sa course à domicile prématurément.

À moins d'une minute et un tour de la fin, Buemi s'est battu pour résister à Vergne en troisième position, tandis que di Grassi a maintenu son avance dans le dernier tour, passant devant une foule en adoration au volant de son Audi e-tron FE.05. 

Repoussant une dernière attaque infructueuse de Vergne, Buemi a devancé le français et franchi la ligne d'arrivée en seconde position, derrière di Grassi, vainqueur d'une course à domicile pour Audi. 

Voir les résultats complets de l'E-Prix BMW i 2019 de Berlin présenté par CBMM Niobium