24 mai 19

Résumé de l'avant-course de Berlin : Tempelhof « dur pour les pneumatiques », Audi confronté à un « défi impossible » et DS Techeetah en première position  

Les Gen2 font leurs débuts en Allemagne et testent la piste de Tempelhof, alors que les héros courant à domicile s'affrontent dans la capitale. Quelques heures avant que les feux ne passent au vert à Berlin, voici ce qu'il faut surveiller lors de l'E-Prix BMW i 2019 de Berlin présenté par CBMM Niobium le 25 mai.

Compétition dans la capitale 

Avec les marques allemandes BMW i, Audi et HWA, et les pilotes allemands Pascal Wehrlein, André Lotterer, Daniel Abt et Maximilian Gunther, la course à Berlin ne manque certainement pas de héros locaux. Après une performance sensationnelle d'Audi Sport Abt Schaeffler la saison dernière, au cours de laquelle le pilote Abt et son coéquipier Lucas di Grassi ont remporté un doublé, obtenant le maximum de points dans une course « parfaite », l'équipe allemande cherchera à renouveler son exploit.
  

« Cette course a été incroyable - c'est impossible de faire mieux », a déclaré Abt. 

Les gens pensent qu'on peut refaire facilement la même chose, mais ce n'est pas le cas - c'est un gros défi. C'est une nouvelle voiture et une nouvelle saison, mais je pense que nous avons tout ce qu'il faut pour faire une bonne performance sur cette piste. » 

Aux côtés d'Abt, Andre Lotterer (DS Techeetah) espère améliorer sa neuvième place de l’an dernière acquise lors de son premier E-Prix de Berlin. Actuellement deuxième au classement, à un point de son coéquipier Jean-Eric Vergne, Lotterer aura à cœur de remporter sa première victoire en Formule E. Pascal Wehrlein et Maximilian Gunther du Mahindra Racing, qui découvriront le circuit de Berlin, seront tous deux désireux de décrocher une place sur le podium devant leur public. 

Avec dhl,

gagnez un voyage pour assister à l'E-Prix de New York

Envie d'un voyage dans la ville qui ne dors jamais pour la finale de Formule E ? Bien sûr que oui. Il vous suffit de suivre le lien et de voter pour votre moment de Formule E préféré. Rien de plus simple. 

DS Techeetah en première position

Après avoir mis fin à la série record de huit gagnants différents en huit courses en inscrivant la première double victoire de la saison à Monaco, Jean-Eric Vergne, le champion en titre et pilote de DS Techeetah, est en tête à Berlin. De retour à la première place du classement pour la première fois depuis son titre à New York en juillet dernier, le Français reste encore très prudent. « Je suis heureux d'être dans cette position, mais je n'ai pas l'impression de mener du championnat, a déclaré Vergne.

Je n'ai qu'un point d'avance, ce qui n'est rien du tout. Tout peut changer après Berlin. Dans l'équipe, nous sommes tous bien placés, et nous sommes calmes et détendus. » 

Derrière lui au classement, avec seulement un petit point de retard, on retrouve son coéquipier André Lotterer, qui a rejoint l'équipe au début de la saison 2017/18. Les deux pilotes de DS Techeetah sont en tête du classement avant Berlin, et la pression va être forte lors de l'affrontement à Tempelhof. 

« Ça ne change rien pour moi d'avoir Andre derrière moi - je ne me bats pas contre un seul pilote dans le championnat, j'en ai 20 à battre !

« Que le meilleur gagne et nous verrons à la fin. Nous sommes toujours très amis - nous plaisantons en disant que nous sommes des frères d'une mère différente, avec juste 10 ans d'écart. 

« Nous savons tous les deux que quand nous serons sur le circuit, nous nous battrons comme des chiens - comme des bêtes, mais en dehors de la piste, nous sommes les meilleurs amis du monde », déclare le champion avec le sourire. 

Jungle de béton 

De retour dans les environs historiques de l'aéroport Tempelhof de Berlin, l'ABB FIA Formula E Championship revient sur le site pour la quatrième fois dans l'histoire de la série. Avec 10 virages, la piste de 2,375 km est située sur le gigantesque tarmac de l'aéroport qui le plus grand monument d'Europe. Avec sa piste en béton à forte adhérence, le circuit de Tempelhof est une bête difficile à maîtriser.

« Cela va être très intéressant de courir à Berlin », a déclaré Vergne.

Ça va demander beaucoup d'énergie et ça va être dur pour les pneumatiques. Mais j'aime ce genre de course. Vous pouvez être un peu stratège, en fonction de votre position de départ.

« Il y a plus de possibilités de dépasser, surtout comparé à Monaco ou Paris. » 

Après un record du tour de 01m 09.438 secondes établi par JEV lors de Séance d'essais 2 la saison dernière, attendez-vous à ce que les nouvelles voitures Gen2, plus rapides et plus durables, établissent de nouveaux records dans la capitale allemande.