25 mai 19

Analyse de Berlin : Di Grassi remporte la victoire à domicile pour Audi, les champions s'accaparent le podium et Buemi rebondit

Lucas di Grassi signe la 12ème victoire et le 40ème podium pour le constructeur allemand Audi qui s'impose face à BMW à Berlin. JEV remporte la deuxième place dans une course que le français qualifie « d'amusante » alors que Buemi monte sur le podium pour la première fois de la saison même si ce n'est pas encore la grande forme. Alors que la poussière retombe sur le béton de l'aéroport Tempelhof, voyons les hauts, les bas et les chocs de la bataille de Berlin.  

Di Grassi remporte une nouvelle fois la victoire à domicile pour Audi

Il y a un peu plus d'un an, le podium de l'aéroport de Tempelhof était similaire, à une différence près : le pilote. Un an après la victoire sensationnelle de Daniel Abt au cours de laquelle il avait fait le plein de points dans sa course à domicile à Berlin, son coéquipier Lucas di Grassi remporte une autre victoire à domicile pour l'équipe Audi Sport Abt Schaeffler. 

« Une course incroyable pour Audi. Ce fut une course très stratégique où il a beaucoup fallu économiser l'énergie et nos voitures ont été très performantes aujourd'hui, donc je suis très content », a déclaré l'ancien champion qui a décroché la 12ème victoire et le 40ème podium pour Audi sur ses 55 courses en Formule E. 

« Cela montre juste qu'il faut travailler dur et faire de son mieux - il peut y avoir des surprises et là, c'est une très belle surprise pour moi. »

Avec son coéquipier Daniel Abt qui a également remporté pas mal de points grâce à sa sixième place, l'équipe remonte à la deuxième place du championnat par équipe. Pour la deuxième année consécutive, Audi remporte la victoire à Berlin prenant l'ascendant sur ses rivaux allemands BMW i et HWA Racelab - ainsi que sur ses futurs concurrents, Porsche et Mercedes - et n'est plus qu'à 25 points seulement de DS Techeetah dans le championnat par équipe.

Buemi est de retour mais c'est loin d'être la forme 

Sébastien Buemi de Nissan e.dams, l'un des maîtres incontestés de la Formule E, avec 12 victoires et 22 podiums dans la série, réussit finalement à se classer parmi les trois premiers pour la première fois de la saison. Cependant, après être parti en pole position, ce fut une réussite en demi-teinte par l'ancien champion. « Lucas semblait plus rapide que moi et je ne voulais pas me retrouver à court d'énergie, a déclaré le pilote suisse.  

J'ai l'impression d'avoir fait tout ce que je pouvais aujourd'hui, et il ne me restait pas grand-chose...je n'ai tout simplement pas été assez efficace et je n'ai pas été assez rapide au départ. Je n'ai pas été mauvais aujourd'hui, mais Lucas a été meilleur, et je pense que JEV a lui aussi été meilleur. »

Avec 61 points désormais à son actif, Buemi rentre juste dans le top dix du classement, même si Oliver Rowland, son coéquipier novice, le devance encore d'une place. 

 « Je suis satisfait parce que je pense que nous ne sommes pas assez rapides dans la course pour pouvoir espérer mieux, donc au final, je suis heureux de prendre 21 points aujourd'hui - Je pense que c'est bien. Je crois vraiment que l'équipe peut espérer la troisième place du championnat. 

Je pense que j'ai toujours été là cette saison, mais que je n'ai jamais eu de chance ! Aujourd'hui j'ai pu rouler à une allure soutenue en qualifications, mais j'attends Bern - j'espère que les choses se passeront un peu mieux là-bas. Je veux juste faire un bon résultat devant mon public. »   

Les champions s'accaparent le podium - la course au titre est lancée

Vous avez repéré des visages familiers sur le podium de Berlin ? Avec trois des quatre anciens vainqueurs de l'ABB FIA Formula E Championship aux trois premières places, il est clair que l'expérience est essentielle en Formule E. Pour le français Jean-Eric Vergne (DS Techeetah), champion en titre et actuel leader de la saison, ce fut une course « amusante » qui lui permet d'accentuer son avance en tête du championnat, de cinq petits points, alors que Lucas di Grassi, le champion de la saison 2017/18 remonte à la deuxième place du classement.

« Il est encore trop tôt pour savoir à qui reviendra le titre parce qu'il y a encore cinq ou six pilotes dans un mouchoir de poche, a déclaré le Brésilien quelques instants après la course.

En fait, si un pilote remporte une course, il revient directement en lice pour le titre du championnat. Tous les pilotes jusqu'à la huitième place peuvent revenir dans la course au titre s'ils remportent une victoire. Je pense qu'il y aura encore cinq à sept pilotes susceptibles de remporter le titre quand nous arriverons à New York.

Après une course à domicile dévastatrice pour Andre Lotterer de DS Techeetah, contraint d'abandonner suite à un problème technique, le pilote allemand perd une place au classement et prend la troisième place, avec 16 points de retard sur son coéquipier. Mais bien qu'il soit en tête du championnat pour la deuxième fois de la saison, Vergne reste encore très prudent. 

« Je sens bien ce championnat, mais il reste encore Bern - tout peut changer très vite en Formule E. Nous devons garder la tête froide, continuer à travailler entre chaque course et ne rien changer. »​

Alors qu'il s'était empressé de dire qu'il obtiendrait un second titre quelques instants après avoir remporté le premier à New York la saison dernière, les chances du français semblent bonnes, mais rien n'est encore certain. 

La course « amusante » de JEV est une leçon de freinage tardif

« J'avais vraiment confiance dans la voiture aujourd'hui. Je me suis fait plaisir, a déclaré le pilote de DS Techeetah avec le sourire. J'aime être de cet état d'esprit dans ces conditions. C'était une course amusante pour moi et la meilleure de la saison jusqu'à présent. » 

Parti en huitième position, le champion en titre est remonté dans le peloton, doublant cinq pilotes pour remporter son 19ème podium dans la série. 

« J'adore courir à Berlin - d'abord parce qu'il y a beaucoup de monde ici, et même c'est difficile pour ce qui est de la gestion de l'énergie et des pneumatiques, il y a beaucoup d'occasion de doubler, et donc j'adore cette piste. »

À venir : La Formule E se rend à Bern pour l'E-Prix Julius Baer 2019 de Suisse le 22 juin