23 mars 19

Vergne victorieux dans la confrontation à Sanya, le championnat est plus ouvert qui jamais

Après trois courses sans remporter un seul point, Jean-Eric Vergne, pilote de DS Techeetah et champion en titre a remporté sa première victoire de la saison dans les rues de Sanya. Derrière le Français, Oliver Rowland, la recrue de Nissan e.dams, s'empare de la deuxième place et la troisième place revient au pilote de BMW i Andretti Motorsport Antonio Felix qui se hisse à la première place du championnat. 

Voici comment tout cela s'est déroulé...

Oliver Rowland de Nissan e.dams a pris un bon départ en pole position avec Jean-Eric Vergne de DS Techeetah à sa poursuite en deuxième position et Antonio Felix da Costa de BMW i Andretti Motorsport juste derrière.

Dans les premières minutes, Sam Bird d'Envision Virgin Racing a fait une sortie de route au virage 5, mettant ainsi fin à ses espoirs dans cette course du championnat. Peu après l'abandon de Bird, Stoffel Vandoorne de HWA Racelab s'est également retiré de la course, signalant des dégâts sur sa voiture. Les deux pilotes ont fait l'objet d'une enquête peu de temps après pour avoir provoqué une collision.

Une fois la zone d'activation MODE ATTAQUE activée, les pilotes ont commencé à défiler. Chaque pilote doit armer le MODE ATTAQUE au moins deux fois, chaque activation lui donnant 25 kWh supplémentaires pendant quatre minutes. 

À 30 minutes de la fin de la course, Rowland, toujours en tête, menait le peloton. Pendant ce temps, les deux pilotes de Geox Dragon se sont retirés de la course, ce qui porte à quatre le nombre total de pilotes qui ont dû abandonné sur le circuit urbain de Sanya long de 2,236 km. 

En l'absence de son coéquipier, Robin Frijns d'Envision a dépassé Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler) pour prendre la septième place, alors que l'ancien champion a eu du mal à activer le MODE ATTAQUE, manquant par deux fois la Zone d'activation. 

Désirant ardemment sa première victoire de la saison, Vergne, le champion en titre, a pris la tête au virage 11, reléguant Rowland à la deuxième place. Avec JEV en tête, la recrue Rowland s'est battue contre le pilote de Formule E chevronné pour la première place. Plus loin dans le peloton, Alex Sims de BMW i a percuté le mur, ce qui a provoqué des dégâts à l'arrière de sa voiture qui l'ont immobilisé sur la piste. Avec le drapeau rouge sorti, le chronomètre a été arrêté pendant 12 minutes tandis que la BMW de Sims était récupérée.

Une fois que la course a repris derrière la voiture de sécurité BMW i8, la bataille pour la première place entre Rowland et Vergne s'est poursuivie. Après être parti à la 10e place, Di Grassi est remonté et a repris la sixième place à Frijns. À l'avant de la course, Vergne, le leader de la course, a fait l'objet d'une enquête pour ne pas avoir respecté la procédure de la voiture de sécurité, mettant en péril les chances du Français d'obtenir une victoire dont il avait bien besoin.

A deux minutes de la fin, Andre Lotterer, de Techeetah, était remonté à la quatrième place, poursuivant Da Costa en troisième position. La dernière minute de la course a été très chaotique : Di Grassi, sixième, a été éliminé lorsque Frijns a percuté le pilote brésilien dans le huitième virage. Avec Di Grassi bloqué, la course a été neutralisée sous drapeaux jaunes et Vergne a remporté la victoire, suivi par Oliver Rowland en deuxième position et Da Costa en troisième position.  

Restez connecté sur FIAFormulaE.com pour recevoir toutes les dernières actualités. Plus à venir......