21 juin 19

Nissan e.dams surpris par la décision de la FIA d'interdire un groupe motopropulseur innovant

Parallèlement à la publication du calendrier de la saison de Formule E 2019/20 de l'ABB FIA, la FIA, l'organe directeur du sport automobile, a annoncé l'interdiction de l'utilisation du moteur double lors de la sixième campagne de Formule E. À l'annonce de cette nouvelle, nous nous sommes entretenus avec le directeur de l'équipe Nissan e.dams, Jean-Paul Driot, à la veille de l'E-Prix Julius Baer 2019 de Suisse à Berne. 

« Nous avons entamé [cette saison] avec un groupe motopropulseur innovant qui est le résultat d'importants efforts de développement », explique le directeur de l'équipe Nissan e.dams, Jean-Paul Driot, à la veille de la dernière manche des courses européennes voestalpine à Berne. 

Depuis l'arrivée de l'équipe dans le championnat au début de la saison 2018/19, elle est la seule à avoir géré un groupe motopropulseur à double unité MGU (Motor Generator Unit).

« Sa conception et son perfectionnement ont été très difficiles, mais maintenant que la fiabilité et la performance sont au rendez-vous, nous devons revenir à un moteur unique dès la prochaine saison », a déclaré Droit.

« Les membres de la FIA ont décidé que ce type de système était problématique. Nos performances sur circuit ont été remarquables, c'est pourquoi, pour remettre toutes les équipes sur un pied d'égalité, le comité a décidé d'imposer le moteur unique. 

« Cela nous a surpris car l'innovation a fait l'objet d'une homologation par la même FIA en début de saison », a ajouté le patron de l'équipe.  

« Nous avons toujours suivi ses recommandations. Nous avons collaboré étroitement avec elle depuis le début, y compris lors des phases de développement. Et nous avons été homologués. Nous ne pouvons que suivre les ordres de la FIA... et puisque Nissan est un fleuron de l'innovation, nous poursuivrons dans cette voie. 

« Nous espérons seulement pouvoir démontrer l'efficacité de cette technologie en remportant quelques courses d'ici la fin du championnat. » 

Pour les trois manches restantes de la saison, l’équipe continuera de piloter la voiture à moteur double Gen2, jusqu’à la finale à New York le 14 juillet. Quant au défi que représentera la deuxième campagne de l’équipe japonaise, son directeur assure qu'elle « relèvera le défi coûte que coûte ».