10 juil. 19

Attaque de statistiques : 10 choses que vous ignorez sur la course de New York

Pour la troisième année consécutive, nous sommes de retour dans la Grosse Pomme qui, après l'une des saisons les plus imprévisibles à ce jour, paraît plus grosse et meilleure que jamais. Avant le début de l'épique finale dans le quartier de Red Hook à Brooklyn les 13 et 14 juillet, voici 10 choses que vous ne saviez probablement pas sur la course de New York. 

Assistez à la double course finale de la saison dans le quartier de Red Hook à Brooklyn

10. Une histoire de nom 

Les origines de New York remontent au début du XVIIe siècle, quand elle fut fondée par des colons des Provinces-Unies des Pays-Bas sous le nom de Nouvelle-Amsterdam. Après la prise de contrôle par les Anglais en 1664, la ville fut rebaptisée en l'honneur du duc d’York, le futur roi Jacques II, avant de devenir brièvement la capitale des États-Unis à la fin du XVIIIe siècle.

9. Les lumières de la grande ville 

Aujourd'hui la ville américaine la plus peuplée avec près de huit millions et demi d'habitants, son agglomération englobe environ 20 millions de personnes. Située dans l’un des plus grands ports naturels du monde, la ville de New York se divise en cinq arrondissements, appelés « boroughs » : Brooklyn, le Queens, Manhattan, le Bronx et Staten Island, regroupés en une seule ville dès 1898. Brooklyn le plus important arrondissement en termes de population, avec un peu plus de 2,6 millions d'habitants.

8. La ville des milliardaires et des stars 

New York est souvent décrite comme la capitale mondiale de la culture, de la finance et des médias et compte la plus forte concentration de milliardaires au monde. Elle détient probablement aussi le record mondial de la ville la plus photographiée. The Big Apple, ou la « grosse pomme », comme on la surnomme, est célèbre pour ses nombreuses attractions, notamment l'emblématique Statue de la Liberté, sculpture de la déesse romaine Libertas, réalisée en cuivre par Gustave Eiffel comme cadeau de la part du peuple français. 

7. The Big Apple 

Croyez-le ou non, le surnom a effectivement un lien avec la course - les circuits hippiques. Bien que sa première utilisation enregistrée soit tirée d'un livre de 1909 intitulé « The Wayfarer in New York », il a gagné en popularité dans les années 1920 après que John J. Fitz Gerald, journaliste new-yorkais, l'ait régulièrement mentionné dans ses articles. Une décennie plus tard, l'expression était d'usage courant dans le milieu du jazz. En gros, cela signifiait que si vous jouiez dans la « grosse pomme », vous aviez réussi. Après avoir sombré dans l'oubli, le surnom a regagné en popularité dans les années 1970, par le biais d'une campagne de marketing visant à rehausser l'image de New York et à y attirer les touristes malgré la crise économique. La campagne incitait les visiteurs à mordre la grosse pomme à pleines dents. Depuis, le nom est resté.

6. Affrontement dans les rues de Brooklyn 

Avec un circuit offrant une vue sur la skyline du Downtown Manhattan et sur la Statue de la Liberté, Formule E fait son retour dans l'un des quartiers les plus passionnants et dynamiques de New York, Red Hook à Brooklyn, pour la troisième année consécutive. Et, comme l'année dernière, la finale de la saison se jouera sur la côte. Le circuit de 14 virages couvrira 2,373 km.

Plan du circuit de New York

5. Des étoiles et des rayures

Deux équipes espèrent que cet E-Prix à domicile leur portera chance. Les équipes Dragon et Andretti participent toutes deux à la série 100 % électrique depuis le début en 2014 et, bien que BMW, l'écurie partenaire d’Andretti, soit devenue l’équipe officielle d'ingénierie constructeur avant la saison 2017/18, le groupe portera de nouveau les couleurs des États-Unis à New York. Bien que l'équipe Dragon n'ait encore conquis aucun podium à domicile, Andretti a décroché deux deuxièmes places lors de la première saison - grâce à Scott Speed à Miami en mars 2015 et Jean-Eric Vergne à Long Beach en avril 2015. 

4. Formule E aux USA

L'histoire de l'ABB FIA Formula E Championship compte sept courses aux États-Unis à ce jour. Miami a organisé le premier E-Prix sur le sol américain lors de la saison 2014/15, le 14 mars, remporté par Nico Prost de chez Renault. Les deux suivantes ont eu lieu à Long Beach en Californie, avec les victoires de Nelson Piquet Jr. et de Lucas di Grassi, suivies des deux doubles finales à New York (Sam Bird remportant les deux premières courses new-yorkaises, avant Lucas di Grassi et Jean-Eric Vergne l'an dernier). 

3.  La course aux records

Malgré les modifications apportées au parcours au fil des ans, Pierre Gasly a établi le record de tour 2017 (1:02.080) lors des qualifications de groupe pour la deuxième course lors de la au première double finale à New York il y a deux ans, sur un circuit court. Le Français remplaçait Sébastien Buemi, pilote de Formule E chevronné, participant à la course des 6 Heures du Nürburgring ce week-end-là. La saison dernière, alors que la longueur du circuit a augmenté légèrement, de 0,42 km, Mitch Evans a établi le nouveau record de tour (1:13.207) lors de la séance d'essais 2 de la première manche du de la double finale.

2. Écrire l'histoire  

La grande question qui se pose à New York pour l'apothéose de la saison 2018/19 est de savoir si le champion en titre de Formule E, Jean-Eric Vergne, deviendra le premier pilote de l'histoire de la série 100 % électrique à conserver son titre pour une deuxième saison consécutive. Avec une avance de 32 points sur Lucas di Grassi d'Audi Sport Abt Schaeffler, les jeux sont serrés ce week-end à Brooklyn. Vergne remportera-t-il son deuxième titre consécutif ou cèdera-t-il à la pression ?

1.  Bataille décisive pour huit pilotes pleins d'espoir

Huit pilotes ont encore statistiquement une chance de remporter le titre, même s'il faudrait être joueur pour parier contre Vergne qui a gagné trois des six dernières courses et aligné trois podiums consécutifs (dont deux victoires). Avec un potentiel de 58 points à gagner, Lucas di Grassi, actuellement à la deuxième place avec 32 points derrière Vergne, estime avoir une chance de battre favori et de devenir le premier double champion de l'histoire de la série 100 % électrique. 

Assistez à la double course finale de la saison dans le quartier de Red Hook à Brooklyn