09 janv. 19

Ciblage sur les statistiques : 10 choses que vous ignorez concernant l'E-Prix de Marrakech

À quelques jours du retour de l'ABB FIA Formula E Championship dans les majestueuses rues de Marrakech pour la troisième fois de l’histoire du championnat, nous nous penchons sur les statistiques et les faits moins connus dans les coulisses de la ville rouge où la course se déroulera ce samedi 12. 

Ne manquez pas la folie à Marrakech ce samedi 12

1. La course dans la ville rouge 

Fondée au XIe siècle, Marrakech est l'une des quatre villes impériales du Maroc, avec Fès, Meknès et l'actuelle capitale, Rabat. Affectivement nommée la « ville rouge » pour ses nombreux bâtiments en grès rouge, la ville compte un peu moins d'un million d'habitants.

2. Deux courses, deux gagnants différents, une étrange coïncidence  

Felix Rosenqvist, de Mahindra Racing, a remporté la pole position lors du premier E-Prix de Marrakech en novembre 2016 (Saison 3), alors que Sébastien Buemi, le pilote de Renault e.dams, avait assuré la pole l'an dernier. Curieusement, la première victoire à Marrakech (2016) revint à Sébastien Buemi, tandis que Felix Rosenqvist l'emporte la deuxième fois. Sans Rosenqvist, qui remportera la victoire cette fois-ci ? 

Felix Rosenqvist remporte la victoire à Marrakech - Formule E

3. Le passé moins connu du sport automobile au Maroc

En plus de la Formule E, le Maroc a accueilli des courses dans les Championnats du monde de voitures de tourisme, AutoGP et, à titre exceptionnel, le pays a clôturé le championnat du monde de Formule 1 de 1958, qui a vu Stirling Moss, légende de la course automobile, remporter la victoire dans une Vanwall. 

4. En tête de course

Les deux courses précédentes à Marrakech ont duré 33 tours (98 km), mais seuls deux pilotes ont eu l’honneur de mener l'E-Prix de Marrakech, les deux mêmes pilotes ayant assuré la pole position au Maroc, Sébastien Buemi et Felix Rosenqvist. 

5. L'invraisemblable record 

Le record du tour a été remis à zéro l'an dernier lorsque Nico Müller d'Audi Sport Abt Schaeffler a fait un temps de 1m19.651s lors du test officiel des débutants. Le pilote suisse a battu le précédent record du tour de 1m19.760s établi sur le circuit de Marrakech par le pilote régulier d'Audi Daniel Abt la veille (bien que les températures de l'air et de la piste aient été légèrement plus élevées le dimanche lors du test des débutants).

Nico Müller à Marrakech lors de la course de Formule E

6. Joyeux anniversaire ! 

Edoardo Mortara de Venturi fêtera ses 32 ans le samedi 12 (jour de course). Un peu plus tôt, Sam Bird, de Envision Virgin Racing, fêtera également ses 32 ans mercredi, trois jours avant la course. A-t-on plus de chance le jour de son anniversaire ? 

7. Favoris du FANBOOST

Ces trois pilotes ont reçu la puissance supplémentaire du FANBOOST lors des deux courses de Formule E précédentes à Marrakech, à savoir Sébastien Buemi et les deux pilotes d'Audi Sport Lucas Di Grassi et Daniel Abt. 

Votez pour donner à votre pilote préféré un coup de boost pendant la course

8. Le manque de chance d'Andre Lotterer 

Andre Lotterer, de DS Techeetah, n'a pas brillé l'année dernière à Marrakech. Après avoir reçu une pénalité pour ne pas avoir respecté son passage sur la balance en qualifications, André Lotterer, le pilote allemand a commencé la course depuis le fond de la grille. Il a ensuite accroché Nico Prost au 3e tour, avant de finalement abandonner la voiture en raison d'un dysfonctionnement matériel après 14 tours.

9. Une course inutile ? 

Bien qu'ayant remporté la première manche de la saison 2018/2019, Antonio Felix Da Costa (BMW i Andretti Motorsport) n'a encore marqué aucun point à Marrakech. De même, Jérôme d'Ambrosio, de l'écurie Mahindra Racing, n'a pas gagné beaucoup de points au Maroc lors de son passage avec son ancienne équipe Dragon. Les deux pilotes étaient présents sur le podium lors de la dernière course avec leurs nouvelles équipes et espèrent obtenir un résultat similaire dans la ville rouge. André Lotterer, Edoardo Mortara, Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing), Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et Tom Dillmann (équipe NIO Formula E) sont d’autres pilotes expérimentés qui n’ont pas marqué de points à Marrakech.

9. Un beau terrain de chasse pour Sam Bird et Sébastien Buemi

Pour Sam Bird d'Envision Virgin Racing et Sébastien Buemi de Nissan e.dams, Marrakech est un beau terrain de chasse pour les deux pilotes de Formule E expérimentés. Sam Bird est monté sur le podium dans chacune des deux courses de Marrakech, tandis que Sébastien Buemi a toujours terminé parmi les deux premiers pilotes dans la ville marocaine. Le pilote suisse a remporté le premier E-Prix 2016 de Marrakech et a terminé deuxième l'année dernière derrière Felix Rosenqvist.