12 janv. 19

D'Ambrosio de l'équipe Mahindra s'est rattrapé avec une victoire frénétique à Marrakech

Après l'une des courses les plus frénétiques de l'histoire de la Formule E, c'est Jérôme d'Ambrosio de Mahindra Racing qui a remporté son premier drapeau à damier en cinq ans de carrière dans la Formule E. Robin Frijins et Sam Bird d’Envision Virgin Racing suivaient de près pour terminer en deuxième et troisième position. Ils se sont battus dans le chaos pour conserver leur place sur le podium.

Quelques secondes après le feu vert, Jean-Eric Vergne (DS Techeetah), ayant commencé en deuxième place, a fait un tête-à-queue au premier virage après avoir tenté de dépasser le leader Sam Bird (Envision Virgin Racing) depuis l'intérieur du virage. En tournoyant, Vergne a donc chuté jusqu'à la 19ème place. Frustré, le champion en titre s'est retourné dans le bon sens et a continué de se battre, déterminé à rattraper le terrain perdu. Sébastien Buemi de Nissan e.dams a également souffert après avoir dérapé pour éviter Vergne. 

À peine sept minutes après le début de la course, Gary Paffet de HWA Racelab a endommagé sa voiture en percutant son coéquipier Stoffel Vandoorne, cet accident fit sortir les deux pilotes de la course. Parallèlement, Pascal Wehrlein de Mahindra Racing est entré dans les stands en signalant des problèmes techniques. La course des trois pilotes s’est terminée en moins de 10 minutes d’action. 

Maximilian Günther de Geox Dragon a été le premier à utiliser le MODE ATTAQUE en passant sur la zone située à l'extérieur du virage 3. Le MODE ATTAQUE peut être utilisé deux fois au total pendant la course de Marrakech, et chaque utilisation étant limitée à quatre minutes. 

De retour sur le devant de la scène, Bird a continué d'ouvrir la voie avec Antonio Felix Da Costa (BMW I Andretti Motorsport), qui le traquait en restant en deuxième position. Son coéquipier, Alex Sims, en troisième position, a séparé Robin Frijns d’Envision Virgin Racing de son coéquipier.

Daniel Abt (Audi Sport Abt Schaeffler) a récupéré le MODE ATTAQUE tout en étant en neuvième place pour se propulser à la huitième place devant Oliver Turvey de NIO Formula E. 

Au virage 4, la défense de Bird n'a pas suffit pour tenir à distance la BMW et Da Costa a fini par le doubler, Sims a ensuite dépassé Bird pour prendre la seconde place. Bird a maintenu sa position troisième tandis que son coéquipier Frijns est resté en quatrième position, se défendant des avancées d'Ambrosio (Mahindra Racing) et de Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler) placé en sixième position. 

Pascal Werhline, Sébastien Buemi, Da Costa et Vandoorne ont tous reçu le FANBOOST.  

Di Grassi a effectué un long passage dans la zone d’activation du MODE ATTAQUE, il a donc pu augmenter sa puissance tout en conservant la sixième place. En activant la puissance acquise, Di Grassi a envoyé Sam Bird au cinquième rang, ce qui a permis à Bird de se classer sixième. Après un départ malheureux, Sébastien Buemi continuait à s'avancer petit à petit au milieu du peloton, il était alors neuvième à 20 minutes de la fin de la course. De même, Vergne - après avoir chuté à la 19ème position - s’est hissé à la huitième place, suivi de son coéquipier André Lotterer à la neuvième place.   

En utilisant le MODE ATTAQUE, Di Grassi a pu avancer de la sixième à la quatrième place avant l'épuisement des 25 kW supplémentaires acquis, il a dépassé d'Ambrosio pour se placer en troisième position à 16 minutes de la fin de la course. 

Avec Frijns et d'Ambrosio engagés dans une féroce bataille pour la troisième place, les BMW étaient en tête. En activant le MODE ATTAQUE, Frijns et d'Ambrossio ont réduit l'écart avant que Sims ne sorte son coéquipier dès l’arrivée dans le virage 7 dans une surenchère désastreuse pour la première place, laissant Da Costa dévasté et dans le mur. 

Immobilisé sur la piste, Sims a payé le prix de son action et a chuté à la quatrième place, cédant la troisième position à Bird, Frijns étant en deuxième position et d'Ambrosio en tête. Avec le véhicule de sécurité déployé, les voitures restantes se sont regroupées et disposaient encore de quelques minutes restantes. Avec un tour restant et le véhicule de sécurité ayant quitté le circuit, Frijns a grimpé à la deuxième place, passant ainsi de la queue à la tête du peloton. D'Ambrosio, défendant sa position de leader, a franchi la ligne d'arrivée en premier tout en hurlant à la radio, ravi d'avoir obtenu son premier drapeau à damier de toute sa carrière de Formule E. 

Ne ratez pas l'action de l'E-Prix 2019 de Marrakech