13 janv. 19

Nico Muller est en tête du classement du test des recrues à Marrakech pour la deuxième année consécutive

Pour la deuxième année consécutive, Nico Muller, le pilote Audi Sport ABT Schaeffler, a terminé en haut des feuilles de temps combinées du test des recrue de la saison de l'ABB FIA Formula E Championship qui s'est déroulé à Marrakech, après le passionnant E-Prix d'hier. L'Allemand a réalisé un temps impressionnant de 1m17.074s en fin d'après-midi.

Muller a déclaré : « c'était fun, j'ai vraiment apprécié d'être de retour dans la Gen2 après Riyad, où la journée n'a pas été clémente, mais aujourd'hui, c'était une belle journée. Nous avions un gros programme de tests à terminer, beaucoup de choses à tester pour le prochain événement de Formule E.

« Je suis heureux d'avoir répondu à la plupart des attentes, d'avoir beaucoup appris, et je pense que nous sommes maintenant mieux préparés pour les événements à venir. Terminer la journée en haut du classement, c'est évidemment agréable. »

Muller a devancé James Rossiter de DS TECHEETAH d'un peu plus d'un dixième de seconde, tandis qu'Antonio Fuoco de GEOX DRAGON a terminé la journée en troisième position avec un temps de 1m17.338s.

C'était un mélange éclectique de jeunes talents et de vétérans aguerris qui occupaient le circuit de 2,971 km, le seul critère d'entrée étant que les pilotes ne doivent jamais avoir possédé de licence électronique. La journée a été scindée en deux sessions et les temps se sont améliorés tout au long de l'après-midi, le soleil d'hiver réchauffant le circuit.

Le jeune Hollandais prometteur, Nyck De Vries, a terminé cinquième du classement général malgré les légers dégâts subis par sa voiture Envision Virgin Racing. Il était à un dixième devant 3 Jann Mardenborough pour Nissan e.dams en sixième position.

Tatiana Calderon, qui a effectué des tests pour DS TECHEETAH lors du test Ad Diriyah organisé en décembre, a signé un chrono impressionnant de 1m17.674s, ce qui aurait été une bonne quatrième place lors de la confrontation de la Super Pole d'hier. Le Colombien a finalement inscrit le septième temps au classement général, mais n’a pas couru dans les conditions qui étaient plus clémentes durant l’après-midi.

« C'est un circuit complètement différent. Il faut être un peu plus confiant sur les freins », a déclaré l'ambassadrice du Programme européen des jeunes femmes de la FIA - Les filles sur le circuit après sa course du matin.

« C’est bien pour moi de posséder de l’expérience sur les deux circuits et j’espère pouvoir aider l’équipe à développer davantage la voiture. La Formule E devient chaque jour un intérêt grandissant pour moi. "

Le pilote de BMW, Bruno Spengler, a passé la majeure partie de la journée près du sommet des feuilles de temps, enregistrant le troisième temps le plus rapide de la matinée. Il ne s’est cependant pas beaucoup amélioré dans l’après-midi et a finalement enregistré le huitième tour le plus rapide de la journée.

Après un difficile E-Prix à Marrakech pour l'équipe HWA RACELAB, leur recrue, Raffaele Marciello, âgée de 24 ans, a réalisé un temps de tour figurant parmi les 10 meilleurs, à six dixièmes de moins que le meilleur tour. Le jeune monégasque Arthur Leclerc a complété le top dix pour l'équipe Venturi Formula E juste devant son coéquipier Norman Nato. Les deux pilotes se sont nettement améliorés dans les chronos de la séance du matin.

La journée s'est déroulée sans interruption, le seul arrêt de longue durée ayant été causé par le crash de Jamie Green d'Audi au virage 7, survenu tard dans la journée.