13 févr. 19

Attaque de statistiques : 10 faits que vous ignorez sur la course de Mexico

À quelques jours de l'E-Prix 2019 CBMM Niobium de Mexico, la quatrième course de l'ABB FIA Formula E Championship dans la capitale, penchons-nous sur les statistiques et les faits moins connus de l'histoire de la Formule E à Mexico. 

Ne manquez rien de l'action de l'E-Prix 2019 CBMM Niobium de Mexico

10. La ville des palais 

La ville mexicaine de haute altitude, dont les fondations remontent au 14e siècle, était autrefois surnommée « La Ciudad de los Palacios » (la ville des palais). Mexico est la plus ancienne capitale du continent américain. Elle constitue aujourd'hui un véritable pôle dynamique.

9. Mexico : une ville peuplée

Mexico est l'une des villes les plus peuplées au monde. Par ailleurs, c'est au Mexique que se trouve la plus grande population hispanophone au monde. Pour vous donner une idée, elle correspond à deux fois et demie plus que la population de l'Espagne. Neuf millions d'habitants vivent à Mexico, mais l'agglomération compte plus de 21 millions de personnes. 

8. Histoire du circuit 

Le circuit Hermanos Rodriguez, qui a accueilli l'E-Prix de Mexico ces quatre dernières années, a été construit en 1959 et doit son nom à deux frères anciens pilotes de course, Ricardo et Pedro Rodriguez. Le circuit est installé de façon permanente au cœur du parc public Magdalena Mixhuca. Le parcours a été modifié spécifiquement pour la Formule E, mais en gardant la célèbre courbe rapide Peraltada et l'impressionnant stade Foro Sol. 

la Formule E à Mexico

7. Conduite en altitude 

Situé à 2,2 km au-dessus du niveau de la mer, il s’agit de l’un des circuits les plus hauts au monde. L’altitude ajoute encore plus de défis au circuit de 2,093 km. Le circuit Hermanos Rodriguez a accueilli de nombreuses courses de différentes catégories : IndyCar, Formule 1 et NASCAR. En 2002, une foule record de 402 413 personnes a assisté à une manche du championnat CART. 

6. Honneur aux pilotes mexicains

Depuis le début de la Formule E, deux pilotes mexicains ont pris part au championnat. Salvador Duran a participé avec Aguri aux deux premières saisons, au cours desquelles il a gagné des points à trois reprises. Sa meilleure place a été sixième à Moscou en juin 2015. De son côté, Esteban Gutierrez a couru pour Techeetah lors de trois E-Prix pendant la troisième saison, marquant des points dans deux d’entre eux.

5. Changement de climat

Après les courses les plus chaudes de l'histoire de la Formule E à Santiago il y a quelques semaines (où les températures ont atteint un nouveau record de 38,3 °C), les 22 voitures et pilotes bénéficieront de conditions météo plus fraîches à Mexico. Les températures devraient tout de même atteindre environ 27 °C (comme l'année dernière, lorsque la température de la piste avait culminé à 41 °C). 

4. De bons souvenirs pour Audi  

Trois gagnants différents ont remporté les trois différentes courses de l'E-Prix de Mexico jusqu'à présent. Lucas Di Grassi d'Audi Sport Abt Schaeffler a franchi la ligne d'arrivée en tête lors de deux courses, mais la victoire du premier E-Prix de Mexico est finalement revenue à Jerome d'Ambrosio après la disqualification de Lucas Di Grassi (pour une voiture trop légère). Le Brésilien a eu plus de chance l'année suivante, en avril 2017, lorsqu'il a remporté la course après avoir pris le départ à la 15e place sur la grille. La saison dernière, Daniel Abt, coéquipier de Lucas Di Grassi, a été couronné de succès à Mexico, où il a remporté sa première victoire en Formule E (avec un écart de +6,398 secondes). Audi a donc franchi la ligne d'arrivée en premier dans les trois E-Prix de Mexico et seule la disqualification de Lucas Di Grassi a empêché un triplé mexicain. Trois pilotes différents ont également été en pole position à Mexico : Jerome d'Ambrosio, Oliver Turvey et Felix Rosenqvist. 

Le pilote de course Daniel Abt célèbre sa victoire avec ses coéquipiers

3. Tout dépend de la marge 

Daniel Abt d'Audi Sport Abt Schaeffler a remporté la victoire l'an dernier à l'E-Prix de Mexico avec un écart considérable de +6,398 secondes par rapport à Oliver Turvey de l'équipe de Formule E NIO. 

2. Événements marquants à Mexico

L'E-Prix 2019 CBMM Niobium de Mexico sera la 49e course depuis le début de l'ABB FIA Formula E Championship en 2014. C'est à Hong Kong que la série fêtera sa 50e course.  

1. Records

Après avoir bien résisté lors des trois courses mexicaines, c’est Lucas Di Grassi qui a établi le record du tour de l'E-Prix de Mexico lors de la première séance d'essais de l’année dernière, avec un chrono de 1m01.158s. La Gen2 ayant prouvé qu'elle peut gagner deux secondes ou plus par rapport à la Gen1, attendez-vous à un nouveau record du tour.

participez

Appel à tous les super fans

Envie d'avoir votre contenu présenté sur les chaînes de Formule E ? Rien de plus simple. Téléchargez l'application via le lien ci-dessous en utilisant le code FORMULAESUPERFANS et envoyez vos réactions, vidéos et photos de toutes les actions du week-end.